Fiches métiers : Journalisme

Vous êtes intéressé par le secteur du journalisme ? Vous aimez informer, réaliser des chroniques ou  rédiger des articles ? Vous être plutôt du style à partir à l’autre bout du monde, caméra sur l’épaule ? Les métiers du secteur du journalisme sont vastes. Découvrez-les à travers nos fiches. Elles détaillent, en plus des principales missions quotidiennes et des qualités nécessaires pour les exercer, le niveau d’études requis, les formations pour y accéder et le salaire moyen des débutants.

Métiers du secteur

Description

Le secteur du journalisme : pourquoi pas moi ?

Le secteur poursuit sa mutation. Face aux difficultés économiques et au climat morose qui l’anime depuis plusieurs années, le journalisme se tourne vers les nouveaux médias, qui constituent aujourd’hui une bonne porte d’entrée pour les candidats fraîchement diplômés. Conséquence directe : la polyvalence est de mise car, sur le web, images, sons et textes peuvent cohabiter.

Voir aussi : Test : Êtes-vous fait pour devenir journaliste ?

Quels sont les métiers du secteur du journalisme ?

Un peu plus de 34.000 journalistes ont une carte de presse. Mais nombreux sont ceux qui exercent sans carte. Un journaliste peut travailler dans plusieurs domaines : à la télévision, à la radio, dans la presse écrite, au sein des agences de presse ou sur le web. Il peut être reporter et couvrir des évènements à l’étranger pour le compte d’une chaîne de télé, de radio ou un quotidien. Partout, la rapidité prime ! Et la connaissance de plusieurs supports est aussi recherchée. D’autres métiers s’exercent également dans ce domaine : rédacteur en chef, secrétaire de rédaction, photographe de presse, etc.

Quels sont les salaires dans le journalisme ?

L’entrée dans le métier correspond souvent à un statut précaire, qui se stabilise avec l'ancienneté et la valorisation des expériences. Le journaliste débute souvent comme pigiste payé à l’article. Les tarifs de la pige sont consultables sur le site de Syndicat des journalistes ou sur cette page pour les autres métiers. La carte de presse ouvre des portes et les invitations événementielles, les voyages et les cadeaux constituent des avantages en nature non négligeables. Le journaliste bénéficie également d'une niche fiscale lui permettant de déduire jusqu'à 7.600 € annuels d’impôts sur le revenu.

Quelles études pour travailler dans le journalisme ?

Il existe 14 formations reconnues par la convention collective nationale des journalistes, en écoles ou à l'université, qui confèrent aux candidats un niveau bac+5, voire plus élevé.

D’autres formations mènent à ce métier, comme un BUT information-communication ou une licence pro mention métiers de l'information : métiers du journalisme et de la presse parcours techniques journalistiques pour les nouveaux médias à l’université Paris 8-Vincennes-Saint-Denis, par exemple, pourront être complétés par un master mention journalisme.

 

Vous souhaitez vous former aux métiers du journalisme ? Retrouvez toutes les informations dans notre fiche dédiée aux études dans le journalisme.

Autres témoignages