Fiche métier : Agencier(ière)

Journalisme
Niveau d'études nécessaire
bac+2
Salaire moyen
1.750 €
Sommaire du secteur

Description

Secteur Journalisme
Niveau d’études minimal Bac+2
Bac conseillé Bac général
Alternance Oui
Sélectivité des études Moyenne à forte
Insertion professionnelle Difficile
Salaire débutant mensuel brut De 1.500 € à 2.000 €

Que fait un(e) agencier(ère) ?

Dans la grande chaîne de l’actualité quotidienne, les agences de presse sont souvent les premières à collecter les informations reprises ensuite par les journaux, les chaînes de télévision, les radios… Au “desk”, véritable gare de transit de l’information, le rédacteur corrige, réécrit, voire traduit et vérifie les infos.

Après quelques années d’expérience, il peut être promu au rang de reporter ou de correspondant. Les agences de presse emploient aussi des monteurs, des Journalistes Reporters d’Images (JRI), des photographes, etc.

À côté de l’Agence France-Presse (AFP), il existe quelques structures spécialisées dans le sport, l’économie, l’éducation, etc. La maîtrise de l’anglais est indispensable.

Quelles sont les compétences de l’agencier(ère) ?

Analyser, synthétiser, informer.

Quelle est la formation de l’agencier(ère) ?

Elle doit être à la fois généraliste et technique. Le passage par l’une des 14 écoles de journalisme reconnues est un plus. Citons les trois IUT de Tours, Cannes et Lannion qui proposent un BUT (Bachelor Universitaire de Technologie, à bac+3) accessible directement après le bac.

Pour préparer votre orientation, consultez également notre page dédiée aux choix de spécialités au lycée.

Explorez les parcours possibles

Découvrez les études en alternance

Onisep Didask L'Etudiant

Autres témoignages