Tout ce que vous ne savez pas sur l’armée de Terre. Une série de podcasts DRHAT et L’Etudiant

Par L'Etudiant Fab, publié le 16 Mai 2022
3 min

Vous souhaitez une carrière qui bouge ? Vous voulez vous sentir utile ? Et si vous rejoigniez l’armée de Terre ? A travers cette nouvelle série de podcasts, découvrez les parcours singuliers du brigadier-chef Adrien, chasseur alpin, du sergent-chef Audrey, cheffe de groupe dans les réseaux de télécommunication, et du sergent Simon, chef de groupe en génie de combat.

 

EPISODE 1 – Brigadier-chef Adrien, chasseur alpin.

Diplômé en mécanique automobile, Adrien voulait intégrer un régiment qui bouge et partir en opérations extérieures. Aiguillé par son conseiller en recrutement, il commence comme pilote de véhicule blindé léger puis se forme pour devenir tireur de précision. « Dans l’armée de Terre, c’est du donnant-donnant, si vous êtes motivé, vous pouvez évoluer tout au long de votre carrière. »

L'adjudant-chef David est chef d’un centre de recrutement (CIRFA). Selon lui, le plus dur est d’entrer dans l’armée de Terre mais une fois intégrée, « on est jugé par ses pairs sur l’évolution de ses compétences. Un simple soldat peut devenir officier en passant les concours. »

 

EPISODE 2 – Sergent-chef Audrey, cheffe de groupe dans les réseaux de télécommunications

Cette ex-vendeuse de prêt-à-porter s’est engagée, à 22 ans, comme militaire du rang. Avant d’être formée en informatique (dans l’emploi des réseaux propres à l’armée), Audrey ignorait tout de la variété des métiers dans l’armée de Terre. Elle apprécie particulièrement le sentiment d’appartenir à une grande famille et le fait d’évoluer à un rythme régulier, « un vrai plus par rapport au civil ». L'adjudant-chef David, chef d’un centre de recrutement (CIRFA), rappelle qu’il existe 110 métiers au sein de l’armée de Terre et que les candidats retenus sont formés de A à Z, en conciliant le métier de combattant et leur spécialité.

 

EPISODE 3 – Sergent Simon, chef de groupe en génie du combat

Cet ancien G.O. (animateur ?) au Club Med a commencé comme sapeur de combat dans un régiment de du génie, puis a gravi les échelons pour intégrer la section « fouille opérationnelle spécialisée » et depuis trois ans, il travaille en chancellerie. Son souvenir le plus marquant ? « Le jour où le général m’a remis la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze pour ma mission en Afghanistan, en 2011. »

L'adjudant-chef David, engagé depuis 37 ans et chef d’un centre de recrutement (CIRFA), raconte : « J’ai commencé comme technicien dans le maintien opérationnel de matériel de transmission (15 ans), puis j’ai enseigné cette spécialité (13 ans) et aujourd’hui, je fais du recrutement. »

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !