1. Classement des villes étudiantes 2020-2021 : les infos en bref
Classement des villes étudiantes 2020-2021 : les infos en bref
Gheorghe Cerescu
Pauline Bluteau
Lola Ayache
Publié le 14.09.2020

Comme chaque année, l’Etudiant publie son classement des 44 villes étudiantes de France. Si les critères restent les mêmes (à quelques exceptions près), le palmarès connaît plusieurs évolutions. Retour sur les infos à retenir concernant l’édition 2020-2021.


Palmarès - Classement

Budget, logement, transport, climat, attractivité, formations, emploi… Ce ne sont pas moins de 16 indicateurs qui ont été pris en compte pour constituer le classement général des villes étudiantes de France pour l’année 2020-2021. Un classement qui consacre cette année encore, Toulouse (31) mais également Lyon (69) et Rennes (35).

Des classements selon la taille des villes

Peu de changements du côté du classement général cette année : les métropoles (de plus de 40.000 étudiants) se hissent pour la plupart en tête du classement. Mais selon la taille des villes, un autre palmarès apparaît. Du côté des grandes villes (entre 20.000 et 40.000 étudiants), Poitiers (86), Dijon (21) et Caen (14) montent sur le podium. Alors que Orléans (1ère), Chambéry (2e), La Rochelle (2e) et Pau (2e) sont plébiscitées pour le classement des villes moyennes (de 8 à 20.000 étudiants).

Découvrez notre classement 2020 des villes étudiantes

Des classements différents selon les critères

À y regarder de plus près, les points forts des villes varient selon les critères pris en considération. L’Etudiant répartit ses 16 indicateurs selon cinq familles de critères : attractivité, formations, vie étudiante, cadre de vie et emploi. Cette fois, des villes comme Strasbourg (67), Montpellier (34) ou Nantes (44) se démarquent.

Autre critère, qui concerne les étudiants eux-mêmes : le taux de recommandation des quelque 12.000 lecteurs qui ont répondu à notre baromètre cette année. Et comme pour notre classement général, Toulouse figure parmi les villes les plus recommandées, juste devant la Rochelle (17) et Rennes.

Mais d’autres villes arrivent encore à tirer leur épingle du jeu. C’est le cas de Poitiers qui compte la plus grande part d’étudiants (21,10%) et qui offre également les loyers les moins onéreux (337 euros). Perpignan (66) a quant à elle la plus grande part d’étudiants internationaux (18,6%), Marseille (13) est la plus ensoleillée (3.096 heures), Valenciennes est la plus accessible au niveau des transports en commun (abonnement gratuit) et Chambéry (73) et Rennes détiennent le taux de chômage le plus faible à la fin de l’année 2019 (6,10%).

Une dernière chose à savoir : l’Etudiant a accordé un point bonus à toutes les villes possédant des transports de nuit (de minuit à 4 heures du matin minimum). Au total, 20 villes sont concernées sur les 44 du classement.


Le classement des villes étudiantes 2020-2021.