1. Classement des villes étudiantes 2019-2020 : pourquoi ils ont choisi d'y étudier
Classement des villes étudiantes 2019-2020 : pourquoi ils ont choisi d'y étudier
Gheorghe Cerescu
Pauline Bluteau
Guillaume Lecompte Boinet
Publié le 20.09.2019

Qu’elles soient des métropoles, des grandes villes ou des villes moyennes, ces agglomérations ont brillé, cette année, dans leur catégorie. Portraits d’étudiants qui ont choisi de s’y installer pour y étudier.

Arras, Saint-Étienne, Orléans, Troyes... Pour huit des villes qui brillent dans notre palmarès 2019, nous sommes allés à la rencontre d'étudiants, qui nous dévoilent leur quotidien et leurs spots préférés.


En licence Arts du spectacle à l’université d’Artois, Natacha, 19 ans, a choisi Arras pour son côté cocon ainsi que pour sa vie culturelle particulièrement foisonnante.



Hélène, étudiante en prépa, a tout de suite adopté Saint-Étienne.

Avec son cadre de vie agréable et peu onéreux, la ville de Saint-Étienne a tout pour plaire selon Hélène, étudiante en deuxième année à l’École nationale supérieure des Mines.


Chloé aime profiter du patrimoine orléanais.

Abordable et agréable, la ville d’Orléans a séduit Chloé qui entame sa deuxième année en tant qu’étudiante à l’École supérieure d’art et de design.


Mylène a choisi d'étudier le droit dans une ville où elle se sent bien : Troyes.

Actuellement en troisième année de licence de droit au centre universitaire de Troyes, Mylène apprécie particulièrement la quiétude et la taille humaine de sa ville d’origine.


D'après Pauline, Reims est à la fois un ville agréable, abordable et conviviale.

Actuellement en troisième année de licence d’administration publique, Pauline, originaire de la ville voisine Troyes, a choisi Reims pour sa qualité de vie.




Cela fait un an que Clément s'est installé au Havre pour poursuivre ses études d'art.Clément a opté pour la simplicité du Havre