Préparer son dossier d’admission en école de commerce : nos conseils

publié le 22 Octobre 2020
7 min

Si vous souhaitez intégrer une école de commerce, vous ne pourrez pas faire l’économie d’un bon dossier d’admission. CV, lettre de motivation, lettre de recommandation… retrouvez nos conseils pour vous donner toutes les chances d’intégrer l’école de vos rêves.

À chaque école ses exigences

Les dossiers d’admission ne doivent pas tous comporter les mêmes éléments selon l’école visée. Pour certains établissements, l’analyse de la candidature se fait via Parcoursup, uniquement à partir des notes de première et de terminale et par un entretien de motivation. La présence d’un établissement sur Parcoursup est un bon indicateur de qualité pour l’élève afin de l’aider à se repérer parmi la myriade d’écoles de commerce qui fleurissent chaque année. Dans tous les cas, l’élève devra avoir mûri son projet afin d’exprimer clairement ses motivations. D’autres écoles de commerce exigent au contraire davantage de pièces dans le dossier d’admission, à l’instar d’un CV et d’une lettre de motivation. Celle-ci peut être un véritable atout pour séduire les établissements. Enfin, certaines grandes écoles recrutent de manière commune à l’image du concours passerelle Bachelor qui rassemble cinq Bachelors d’excellence, tous visés (BSB, EM Normandie, ESC Clermont Business School, Grenoble École de Management, institut Mines-Télécom Business School). Les bacheliers ou étudiants en reconversion à bac +1 doivent s’inscrire sur Parcoursup, puis passer les oraux.

Le CV

Lorsqu’on est bachelier(ère), il peut être difficile de faire son premier CV. Tout d’abord, la chose importante à garder en tête est qu’il est nécessaire de considérer les écoles de commerce comme de véritables recruteurs. Bien sûr, votre CV comprendra un volet académique avec vos spécialités et l’énoncé de vos formations supplémentaires, si tel est votre cas. Il recensera aussi vos compétences comme votre niveau en anglais, votre maîtrise d’une langue étrangère spécifique ou de logiciels informatiques. Même si vous n’avez pas ou peu d’expérience dans le monde de l’entreprise, peut-être avez-vous occupé des jobs d’été. Sans entrer dans les détails, vous pouvez en mentionner un ou deux.

Le CV peut également afficher vos voyages ou vos passions. Ces centres d’intérêt pourront vous amener à vous engager dans les associations, très présentes dans les écoles de commerce. Enfin, n’oubliez pas de mentionner vos soft skills (par exemple, le sens de l’organisation, l’écoute, etc.). Ces compétences sont devenues clefs dans le monde de l’entreprise, et les écoles de commerce y sont donc sensibles.

La lettre de motivation

Votre lettre de motivation doit apporter un supplément d’âme et ne pas reprendre point par point votre CV. Elle est l’endroit idéal pour exprimer vos motivations profondes à rejoindre une école de commerce. Elle doit absolument refléter votre personnalité. Classiquement, votre lettre de motivation doit comporter trois parties : la première dans laquelle vous parlez de vous, la deuxième dédiée à l’école dans laquelle vous postulez et la troisième à ce que vous pourriez vous apporter mutuellement. Le recruteur, en l’occurrence l’école, doit sentir que vous vous êtes véritablement documenté(e) sur les spécificités de l’établissement, et que celles-ci coïncident avec votre propre projet.

La lettre de recommandation

Ce dernier outil n’a pas de caractère obligatoire, mais s’avère un véritable atout. L’idée est de solliciter un ancien professeur ou encore un coach de sport pour qu’il parle de vous et de vos qualités. Cette lettre doit apporter un éclairage nouveau sur votre candidature. Plus la personne qui la rédige dispose d’une certaine forme d’autorité et d’expertise dans son domaine, plus elle sera impactante.

Préparer son dossier d’admission en école de commerce : les conseils de Delphine Bertin, Directrice du programme Bachelor BSB, dans le top 5 des Bachelors les plus demandés sur Parcoursup

1. Pensez à vos notes dès la première. En effet, BSB commence par éplucher celles-ci grâce à la plateforme Parcoursup : notes au bac de français, notes de terminale en anglais, notes d’une spécialité au choix en terminale. Pas de panique si vous n’avez pas opté pour une spécialité en mathématiques : il existe une pluralité de métiers accessibles au sein de l’école (communication, ressources humaines, marketing… et pas uniquement finance).

2. Surtout, ne faites pas de copier-coller ! Avec l’épisode du Covid-19, l’école a dû remplacer les entretiens individuels par la lecture de la lettre de motivation l’an dernier. Le principe est alors le même que pour l’entretien oral : il est nécessaire de bien vous renseigner sur l’école afin de venir avec des éléments factuels. Votre discours doit être personnel et vous devez montrer que vous avez pris du recul par rapport à votre projet de formation.

3. Ne vous inquiétez pas si votre projet professionnel n’est pas encore ficelé. BSB est volontairement généraliste et les deux premières années vous permettront de peaufiner votre projet. Ce que l’établissement recherche, c’est avant tout une personnalité qui matchera bien avec les valeurs de l’école. L’objectif est de mieux vous connaître à travers vos qualités et vos axes de progression et de comprendre ce que vous aimez faire. Alors, soyez sincère et spontané(e) !

4. Enfin, sachez que BSB recrute les bacheliers et bac +1 en réorientation à travers le concours Passerelle (voir plus haut). Il est nécessaire de passer par Parcoursup pour s’y inscrire. La sélection est commune à toutes les écoles et s’appuie à la fois sur le dossier scolaire et des oraux d’anglais et de motivation. En revanche, les candidats doivent passer un entretien individuel dans chaque école à laquelle ils postulent. Pour vous préparer aux épreuves, une learning box gratuite est à votre disposition ainsi que des Training days (journées d’entraînement gratuites organisées dans toute la France).