1. Le rituel de Théo pour consommer durable… et maîtriser son budget d’étudiant !

Le rituel de Théo pour consommer durable… et maîtriser son budget d’étudiant !

Envoyer cet article à un ami
 // © Crédit Agricole
// © Crédit Agricole

Dans l’appart, mes colocs me chambrent sur mes 3 poubelles à recycler et mon mini-bac à compost dans un coin du balcon. J’assume ! En modifiant ma façon de consommer, j’ai réduit les déchets, amélioré notre alimentation… et optimisé mon budget. En fait, je me suis pris au jeu en me disant qu’il y avait toujours moyen de s’améliorer. Finalement, c’est comme un rituel sympa à adopter au quotidien, pour vivre mieux en dépensant moins. Je vous raconte.

1. Toujours moins d’emballage !

  • Jamais sans mes boîtes…

J’essaie d’acheter un maximum au marché près de chez nous, ou chez les petits commerçants : primeurs, bouchers, poissonniers, etc. Pour faire les courses, je prévois des boîtes en plastique ou même des boîtes recyclées de nos pots de glace, et je demande aux commerçants de me les remplir plutôt que de sortir un papier + un plastique + un sac. Les commerçants réagissent différemment : certains vont te dire «  c’est compliqué, y a trop de monde  ». D’autres sont OK direct, ils commencent à être habitués : il leur suffit juste de tarer ton contenant.

  • Dès que possible, en vrac

Dès que je peux, j’achète en vrac les pâtes, le riz, les céréales, les lentilles et même les gâteaux. Pour ça, je prévois des sacs en papier, des tote bags ou bien des bocaux. Les magasins d’alimentation bio proposent du vrac ainsi que de plus en plus de supermarchés. En plus, c’est moins cher !

  • Ça marche aussi pour l’apéro

Je me suis aperçu des quantités d’emballages qu’on jetait avec les filles après un apéro : plastique des chips et des olives, cartons des gâteaux apéros… Alors j’ai fait simple la fois d’après : un big cake jambon–olives pour tout le monde ! OK ça m’a pris 20 minutes. Mais c’était délicieux et pour la moitié du prix d’un apéro-plastique !

2. Manger mieux pour ma santé et mon budget

  • Le panier de légumes local

Je nous ai inscrits à une AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne) qui livre des paniers de légumes et de fruits de saison, et parfois du fromage, dans l’épicerie près de chez nous. Forcément, puisque c’est de saison on n’a pas le choix dans les légumes et fruits (Sarah va être ravie de découvrir mes purées de topinambours cet hiver) mais ça vaut le coup : 10 € par semaine, et uniquement en bio, frais et local. Le top quoi.

3. Recycler, réparer, partager

  • Les fringues ont 9 vies

C’est les filles qui m’y ont traîné, moi les friperies, ça ne m’attirait pas trop ! Mais une fois dedans, je ne voulais plus sortir : tous les styles, même improbables, pour la vie quotidienne ou pour une fête, à des prix de fou. Des vestes vintage, des pantalons nickel, tout quoi. À côté de ça, je ne jette rien : je donne à une association locale qui récupère les vêtements inutilisés.

  • La retape, c’est classe

Avant, je jetais et je rachetais, maintenant je répare. J’ai trouvé un Repair Café à côté de chez moi qui retape les objets cassés, met du matériel à disposition, donne des conseils (l’électronique de mon ordi, je maîtrise mal…). Et du coup, mes objets ont une durée de vie plus longue. En termes de déchets et de budget, ça fait une sacrée différence.

  • Échange de bons procédés

Enfin, j’ai commencé à mutualiser avec mes potes : on ne possède pas tous un lave-linge (ni le gros moral pour aller à la laverie) ; c’est pareil pour la perceuse ou la voiture. Alors on se partage tout ça. On est un groupe de 6, les équipements tournent bien !

4. Éteindre en sortant…

  • Le ménage, c’est aussi sur son ordi

En mode veille, un ordinateur consomme environ le tiers de sa consommation en fonctionnement. Quand j’ai lu ça, je l’ai éteint direct, finie la veille prolongée. J’ai aussi lu qu’un email de 1 Mo envoyé à un contact consommait autant qu’une ampoule de 60 W allumée pendant 25 minutes. Je réfléchis avant d’envoyer des blagues par mail aux filles…

Toute une banque pour toi Il n’empêche que même en faisant attention, c’est important de pouvoir toujours jeter un œil sur ton compte pour mieux maîtriser ton budget d’étudiant. Le papier, c’est pas pour toi ? Heureusement, il existe une appli super performante qui te renseigne efficacement sur ta situation bancaire. Pour les détails, file te renseigner ici et ose réaliser tes projets avec le Crédit Agricole !