publié le 28 Novembre 2019
4 min

En marge d’une vie associative très animée, l’ESGI dispose de huit laboratoires pédagogiques destinés à la veille, à l’expérimentation et à la recherche appliquée. Des lieux où jaillissent bien souvent les premières réalisations professionnelles.

Très attentive au développement personnel de ses étudiants, l’ESGI, ouverte chaque jour jusqu’à 21h, prend soin de leur accorder quelques temps « off ». Quelle que soit leur orientation, ces derniers ont à leur disposition un cadre d’études bienveillant où les valeurs de solidarité et d’ouverture d’esprit sont mises en avant.

C’est tout le sens du jeudi après-midi, où la vie associative prend le dessus sur les études. Dans une ambiance chaleureuse assurée par le BDE, les étudiants peuvent participer aux activités de diverses associations dans le cadre du programme Open. Outre le poker, la musique, le design ou la photo, nombreux sont celles et ceux qui choisissent le sport. « Nous bénéficions d’un partenariat avec une chaîne d’établissements sportifs dans Paris qui propose des offres à prix modique, assure Kamal Hennou. Faire du sport, c’est un bon moyen d’évacuer le stress. Pour nous, l’essentiel, c’est le bien-être de nos étudiants. Un esprit bien fait dans un corps sain. »

« Le jeudi après-midi permet de couper »

Pour les plus téméraires, le programme Open offre surtout l’accès, chaque jeudi après-midi, à huit laboratoires de veille, d’expérimentation et de recherche appliquée. Gérés par des équipes étudiantes, ils bénéficient de moyens matériels importants et d’un soutien pédagogique assuré par des enseignants référents. « Le jeudi après-midi permet de couper et de laisser vacant leur esprit pour autre chose, poursuit Kamal Hennou. Mais on peut tout à fait avoir envie de s’investir dans la recherche ou de préparer des certifications techniques. C’est le but de ces laboratoires. »

Équipés de matériels et logiciels très performants issus de grands noms de l’industrie informatique, ces laboratoires permettent aux étudiants d’avancer sur des aspects techniques. « On a la chance de pouvoir compter sur un environnement de production très poussé, confirme Kamal Hennou. En plus d’être tutorés sur place, les étudiants peuvent désormais accéder aux équipements à distance de chez eux, même le week-end. »

Tel un incubateur

De là naissent bien souvent des projets professionnels, à la manière d’un incubateur de start-up. Certains entrepreneurs en herbe, qui souhaitent par exemple évoluer dans le domaine du web ou du développement d’applications, y créent ainsi leur propre plateforme. « Nous sommes déjà dans de l’entrepreneuriat, renchérit le directeur. Beaucoup portent des projets de création de services à la personne. On les pousse à acquérir des compétences, un peu comme les grandes entreprises qui permettent à leurs employés de consacrer une partie de leur temps à la création personnelle. L’un de nos étudiants avait notamment un site classé dans les 50 les plus visités en France. »

En considérant l’informatique comme une science à part entière, l’ESGI prouve, année après année, son expertise dans le secteur de la formation. Au-delà des cours et des semaines en entreprise, ses étudiants ont également la chance de participer à de nombreux forums, sans oublier les visites de datacenters et les rendez-vous clés tels que VivaTech Paris.