Accueil

Florence Lesage, vice-championne du monde en pâtisserie-confiserie.

Avec une médaille d’argent décrochée dans sa catégorie aux épreuves mondiales des Olympiades des métiers, Florence Lesage fait aujourd'hui partie des meilleurs professionnels de la pâtisserie.

Envoyer cet article à un ami
Florence Lesage // © FNCPA
Florence Lesage // © FNCPA

(FNPCA - En partenariat avec l'Artisanat)

Le sucre, c’est son truc. Florence Lesage, 23 ans, picarde d’origine, a réalisé son parcours d’études à Amiens dans le domaine de la pâtisserie, de la confiserie, de la glace et du chocolat. Après avoir obtenu son BEP (brevet d’études professionnelles), elle passe son bac pro, qu’elle décroche brillamment.

En 2014, elle décide de participer aux sélections régionales des Olympiades des métiers, qu’elle a découvertes dans la presse. La médaille d’or remportée à Compiègne lui ouvre les portes de la finale nationale qui se tient à Strasbourg cette année-là. Elle décide alors de démissionner de son poste de cheffe de partie en pâtisserie au château de Montvillargenne à Gouvieux (Oise) afin de se consacrer entièrement à la préparation des épreuves. Malgré les doutes qui l’assaillent, elle remporte haut la main la première place. « Ma victoire était totalement inespérée, se souvient Florence. Le niveau était tellement élevé que je ne me suis pas projetée au-delà. »

Pourtant, elle est sélectionnée pour défendre les couleurs de la France à la WorldSkills Competition organisée à São Paulo au Brésil, en 2015. Pendant 4 jours et 22 heures d’épreuves, elle enchaîne modelage en pâte à sucre, bonbons au chocolat, dessert à l’assiette, entremets et petits-fours. Une trentaine de personnes l’observent. Le stress est total. « J’étais pétrifiée à l’idée que ma pièce en sucre s’effondre, sourit-elle. Une fois posée, j’étais soulagée. » Alors qu’une vingtaine d’équipes concourent, elle réussit à décrocher la deuxième place sur le podium. « J’ai apprécié la dimension artistique des épreuves et l’acquisition des techniques et compétences, note-t-elle. Je me disais que même si je ne gagnais pas, j’aurais appris beaucoup, y compris sur moi. Ça reste un souvenir fort, en particulier grâce à la cohésion de l’équipe nationale. Humainement, c’est une expérience magnifique ! »

Avec le BTM (brevet technique des métiers) pâtissier, confiseur, glacier, traiteur et le brevet de maîtrise décrochés depuis, Florence travaille à présent au Westin Paris-Vendôme en tant que cheffe de partie en pâtisserie. Son challenge à terme, devenir cheffe d’unité et se tourner vers la formation pour transmettre ses savoir-faire.

 

Qu’est-ce que les Olympiades des métiers ?

Chaque année, des centaines de jeunes apprentis de moins de 23 ans repérés lors d’épreuves régionales participent aux finales nationales des Olympiades des métiers. Cet événement récompense les meilleurs jeunes professionnels dans leur domaine. Une soixantaine de métiers sont représentés dans les secteurs de l’alimentation, de l’automobile, du bâtiment, de l’industrie, des technologies, des services, du végétal, etc. Le prochain rendez-vous aura lieu à Bordeaux du 9 au 11 mars 2017 et à Caen en 2018. Les médaillés représentent la France lors de la WorldSkills Competition organisée au niveau international.