1. Réussir sa période d’apprentissage en entreprise
Accueil

Réussir sa période d’apprentissage en entreprise

Décrocher un job en alternance ne suffit pas, il faut aussi parvenir à se faire une place dans l’entreprise d’accueil. Estelle, alternante en CAP boucherie, livre ses conseils pour tirer le meilleur parti de cette expérience.

Envoyer cet article à un ami
 // © FNCPA
// © FNCPA

(FNPCA - En partenariat avec l'Artisanat)

Un apprenti a beaucoup à gagner de sa période en alternance : il apprend son métier d’artisan tout en étant salarié d’une entreprise. Il jongle entre la découverte de nouvelles tâches et la réalisation des missions qui lui sont confiées. Ce statut particulier exige de se comporter avec tact. Si l’employeur doit assurer la formation professionnelle du jeune, ce dernier s’engage à respecter les règles de base en entreprise : ponctualité, disponibilité, apparence et tenue soignées et adaptées au métier. Un maître d’apprentissage est désigné afin de transmettre les savoirs et de suivre la formation de l’apprenti. C’est le référent avec lequel se noue une relation de confiance.

 

Motivation avant tout

Estelle Gagneux, 28 ans, ingénieure agronome spécialisée dans l’élevage, a décidé de bifurquer vers la boucherie. Cette Normande suit actuellement une formation pour décrocher son CAP. Après deux stages en immersion afin de confirmer son projet, elle a choisi d’intégrer l’une des deux entreprises d’accueil, une boucherie de Seine-Maritime où travaillent 5 salariés et 1 stagiaire en reconversion (CQP). « Ça se passe super-bien, se réjouit-elle. Mais quand on fait preuve de bonne volonté et qu’on montre son envie de travailler et d’apprendre, il n’y a aucune raison pour que ça se passe mal ! »

 

Phase d’observation-clé

Pour adopter les codes et la culture de l’entreprise et développer des relations sociales avec les collègues, Estelle conseille d’être attentif à la vie en entreprise. « Il faut être à l’écoute et observer tout ce qui se passe, l’organisation en place, la réalisation des missions, etc., poursuit-elle. S’il y a un coup de feu, il vaut mieux par exemple attendre un moment plus opportun pour poser une question. » L’apprenti peut prendre des notes, une bonne façon d’emmagasiner les informations tout en faisant preuve de motivation.

 

Faire preuve de vigilance

« Dans l’entreprise, on me fait confiance, précise Estelle. Je peux prendre des initiatives, mais je m’efforce de rester humble, car quand on est apprenti, on part de zéro. Il est par exemple préférable de prévenir si l’on ne se sent pas capable de réaliser telle ou telle tâche plutôt que de faire n’importe quoi. » En effet, soyez vigilant. La plupart des métiers de l’artisanat comportent des risques. « On doit prendre en permanence le maximum de précautions et s’équiper en conséquence afin d’éviter les accidents », prévient Estelle. Enfin, sachez que l’apprentissage constitue une expérience majeure pour votre avenir. D’une part, vous pouvez la valoriser au cours de votre recherche d’emploi. D’autre part, les entreprises d'accueil recrutent fréquemment les jeunes à l’issue de leur contrat d'apprentissage.