1. Se former pour apprendre un métier dans l’artisanat : un jeu d’enfant
Accueil

Se former pour apprendre un métier dans l’artisanat : un jeu d’enfant

Pour devenir artisan et maîtriser des savoir-faire, une formation s’impose. Avantage : la palette riche et variée des cursus. Il y en a pour tous et pour tous les goûts !

Envoyer cet article à un ami
Se former pour apprendre un métier dans l’artisanat : un jeu d’enfant // © Fotolia
Se former pour apprendre un métier dans l’artisanat : un jeu d’enfant // © Fotolia

(FNPCA - En partenariat avec l'Artisanat)

Savoir-faire et compétences sont les piliers d’un secteur où plus de 500 activités différentes sont répertoriées. Pour acquérir la maîtrise technique et l'habileté manuelle nécessaires à l’exercice de son métier, le futur artisan doit se former. La voie royale est l’apprentissage, qui s’organise en alternance autour de sessions théoriques en centre de formation et de périodes effectuées sur le terrain, au sein d’une entreprise.

L’apprentissage est aussi le moyen d’apprendre son métier tout en percevant un salaire, puisqu’un pourcentage du SMIC fixé par la loi en fonction de votre âge et de l’année d’exécution du contrat vous est versé chaque mois. C’est la signature d’un contrat d’apprentissage avec un employeur qui marque le début de votre formation.

Plusieurs niveaux de formation

Le secteur de l’artisanat permet de se former à différents niveaux de qualification, du CAP au BTS. Il existe des centaines d’organismes de formation ouverts à tous à travers la France. Pas moins de 600 spécialités vous sont proposées grâce aux CFA (centres de formation d’apprentis) et aux URMA (universités régionales des métiers et de l’artisanat)… Quelle sera la vôtre ?

-       Dès le collège

Vous pouvez opter pour le CAP (certificat d’études professionnelles) puis un BTM (brevet technique des métiers), mais aussi viser un diplôme de niveau IV : bac professionnel et brevet professionnel de l’artisanat et des métiers d'art. 

-       Au lycée / avec le bac

Pourquoi ne pas poursuivre en s’orientant vers un BTS (brevet de technicien supérieur), un BMA (brevet des métiers d'art), un DMA (diplôme des métiers d'art) ou un DSA (diplôme des arts appliqués), tous correspondant à un bac + 2, tels que les DUT (diplômes universitaires de technologie) ? Les chambres de métiers proposent le BTM (brevet technique des métiers) et le BTM supérieur, le BM (brevet de maîtrise) et le BM supérieur.
De prestigieuses écoles préparent aux métiers d’art : Estienne, Olivier-de-Serres, Boulle ou Duperré. À savoir : l'université de Marne-la-Vallée propose une licence professionnelle en alternance pour préparer à la reprise ou à la création d'une entreprise de l’artisanat. À vous de jouer !

-       Avec un bac + 2 et plus

À ce stade, outre l’accès direct à l’emploi, les titulaires d’un BTS ou d’un DUT peuvent opter pour la licence pro, qui se déroule en un an ou poursuivre leurs études vers une école d’ingénieurs ou de commerce. Les titulaires du BTS ou d’un DMA ont la possibilité d’intégrer le DSAA (diplôme supérieur d’arts appliqués).

Renseignez-vous !

Parlez-en avec le service apprentissage des chambres de métiers et de l’artisanat de votre département, les conseillers d’orientation de votre collège ou lycée ou dans les lieux d’information et d’orientation : maisons de l’emploi, missions locales, centres d’information jeunesse. Autre piste : la chambre de métiers et de l'artisanat de votre département.

 

Sur le Web : Choisirlartisanat.fr

Ou la chaîne YouTube : www.youtube.com/user/metiersartisanat