1. Soudeur, un métier à la pointe !
Premium

Soudeur, un métier à la pointe !

Envoyer cet article à un ami
 // © UIMM
// © UIMM

Métier phare des industries technologiques, le soudeur fait partie des profils très recherchés sur le marché de l'emploi. Un métier concerné par l'évolution des matériaux et des technologies, et pour lequel le pôle formation des industries technologiques de l'Ain (01) a ouvert récemment un centre de formation à la pointe.

La soudure, c'est l'avenir ! Utilisée par pratiquement toutes les industries, cette compétence est au cœur des besoins des entreprises d'aujourd'hui... et de demain. « Le soudeur est celui qui assemble des pièces métalliques, mais la soudure plastique, liée aux nouveaux matériaux, prend désormais toute sa place », souligne David Vanetti, directeur de la formation continue au pôle formation des industries technologiques de l'Ain (01), qui accepte chaque année quelque 450 apprentis en formation initiale.

Les conditions d'exercice du métier évoluent également rapidement. « Aujourd'hui, l'industrie a fait d'énormes progrès concernant la propreté des espaces de travail, la gestion du bruit... »

Centre de soudage unique en France

Ce sont ces évolutions industrielles et technologiques que le pôle formation de l'Ain a voulu accompagner en inaugurant en septembre 2016, à Péronnas, un centre technologique de soudage ultra-moderne, prêt à accueillir, entre autres, 110 apprentis en chaudronnerie. « C'est un lieu de formation unique en France, par le nombre de technologies qui y sont présentes », explique David Vanetti.

À commencer par tout ce qui concerne le cœur du métier de soudeur, la soudure manuelle « tous procédés ». Le centre possède trente cabines industrielles de soudage spacieuses, équipées spécifiquement pour pouvoir pratiquer la soudure manuelle selon quatre ou cinq procédés différents.

Des conditions de travail optimisées

Les dernières technologies ont été mises au service de ces cabines d'apprentissage. « Il y a différents systèmes d'aspiration des fumées : torche aspirante, table ou dos aspirants, bras mobile... » Autant de détails adaptés à la technique de soudure, et qui contribuent à améliorer le confort des apprentis. « Le centre fonctionne aussi comme une vitrine pour les entreprises, qui découvrent ces nouvelles technologies. »

D'autre part, d'importantes mesures ont été prises contre le bruit : insonorisation des murs et des plafonds, utilisation de nouveaux matériaux pour l'isolation phonique des cabines d'apprentissage. « Nous disposons également de deux cabines complètement insonorisées pour le meulage, technique qui permet de préparer la pièce en métal à la soudure. »

La soudure 4.0

En plus de la soudure manuelle, le nouveau centre de Péronnas propose un plateau technique adapté à la soudure robotisée et automatisée pour les nouveaux usages qui se développent dans l'industrie. « L'acte de soudure peut aujourd'hui être réalisé intégralement par un robot. On y a de plus en plus recours dans des logiques de productivité, détaille David Vanetti. Il s'agit pour le soudeur de paramétrer et de piloter une machine de précision qui effectue la soudure, par exemple pour de la tuyauterie. Cette technique est très utilisée par les industries chimiques, pharmaceutiques, nucléaires... »

Tous niveaux de formation

Si le pôle formation des industries technologiques de l'Ain accueille des apprentis en productique, mécanique, maintenance industrielle, électronique, ce sont les formations en chaudronnerie qui conduisent au métier de soudeur. « Cela va du CAP chaudronnerie au BTS, en passant par le Bac professionnel », précise le directeur. À la sortie, l'employabilité est presque garantie. « C'est un métier merveilleux, qui permet de travailler dans des conditions très variées : en atelier, en chantier, ou à l'international sur les plates-formes pétrolières ou dans les sous-marins. » Bref, amateur de technologie, d'industrie et de voyages, ce métier est peut-être fait pour vous !