1. « L’EIML Paris m’a donné des ailes pour prendre mon envol »
Partenariat

« L’EIML Paris m’a donné des ailes pour prendre mon envol »

Envoyer cet article à un ami
 // © Fotolia
// © Fotolia

À tout juste 24 ans, Justine Carpentier a déjà fait un joli bout de chemin en s’imposant dans le paysage de l’hôtellerie de luxe. En passe de devenir Marketing & Digital Manager, la jeune fille a gravi un à un les échelons.

Embauchée comme assistante stagiaire en communication & RP dans la chaîne hôtelière Hôtels & Préférence en fin de cursus, elle a enchaîné début septembre 2017 avec un CDI, cette fois en tant que chef de projet, fonction dans laquelle elle excelle. Résultat : quatre mois plus tard, elle se voit proposer la place de… sa responsable.

Faire la différence

Justine a de quoi être fière de ce parcours fulgurant. « Je n’ai jamais dérogé à mes valeurs. Si certaines choses me dérangent, je le dis haut et fort, en apportant des solutions. Et puis, je peux compter sur mon organisation sans faille et ma capacité à aller toujours de l’avant. Je n’ai pas peur de montrer que j’en veux. À mon sens, c’est ce qui a fait la différence auprès de mes employeurs », analyse-t-elle. Autre atout de taille : ses études. Quand il s’agit de parler de son cursus, l’ex-étudiante de l’EIML Paris ne tarit pas d’éloges. « L’EIML est l’une des premières écoles qui a su allier études supérieures de haut niveau et univers du luxe, là où d’autres proposent uniquement des options luxe.  » Si l’offre des écoles spécialistes du luxe s’est aujourd’hui étoffée, l’EIML Paris fait figure de référence auprès des professionnels.

La culture de l’excellence

Une place amplement méritée, si l’on en croit Justine : « Cette école regroupe tout ce dont j’avais envie au moment de me lancer dans mes études : des intervenants de qualité, des ateliers et des conférences tout au long de l’année pour rester au top des tendances, une vision globale du secteur du luxe (visite d’hôtels, de grands magasins ou de concept stores, dégustation de vins, etc.), des missions de consulting extrêmement enrichissantes, un réseau d’entreprises partenaires tel que chaque étudiant peut trouver chaussure à son pied, des chargés de relations entreprises aux petits soins. Bref, si c’était à refaire, je ne changerais rien », avoue la Pro Alumni comblée.

Le temps pour trouver sa voie

Après un bac ES, Justine intègre l’EIML Paris pour cinq ans. Esthète et passionnée de gastronomie et d’art à la française, elle s’essaie au cours de stages tout d’abord à la vente, puis à la gérance d’une galerie d’art pour finalement prendre conscience de son attrait pour l’hôtellerie. Un séjour de 3 mois à Jersey au cours de sa 3e année lui permet de peaufiner son anglais. « Grâce à ces expériences, j’ai pris de l’assurance et j’ai pu me lancer de nouveaux challenges. L’hôtellerie est un secteur qui m’attirait beaucoup, et l’école m’a donné des ailes pour prendre mon envol et suivre ma voie », applaudit-elle. D’un naturel optimiste, la jeune femme se voit déjà à la tête d’un hôtel de luxe. Avec un tel bagage et de l’énergie à revendre, rien d’étonnant ! Reste à savoir combien de temps il lui faudra pour atteindre son objectif. Les paris sont ouverts…