Actu santé

Tous les articles avec le tag Actu santé

Coronavirus : un interne sur deux présente des symptômes d'anxiété 47,1% des internes ont répondu à une enquête en ligne pendant le pic épidémique du Covid-19. // © Mikhaylovskiy / Adobe Stock
47,1% des internes ont répondu à une enquête en ligne pendant le pic épidémique du Covid-19. // © Mikhaylovskiy / Adobe Stock
Décryptage

Coronavirus : un interne sur deux présente des symptômes d'anxiété

Un interne sur deux présente des signes d'anxiété, un sur trois fait état de stress post-traumatique, selon une récente enquête de l’Intersyndicale nationale des internes (ISNI) publiée le 22 mai 2020. L’arrivée d’un virus inconnu, le manque d’encadrement, de tests de dépistage et de matériel de protection a accru leur stress.

"Ségur de la santé" : les internes de médecine, odontologie et pharmacie exigent une augmentation de salaire Dans un communiqué commun, les syndicats représentatifs des internes de médecine, odontologie et pharmacie demandent une augmentation de salaire "immédiate". // © Frédéric Maigrot/REA
Dans un communiqué commun, les syndicats représentatifs des internes de médecine, odontologie et pharmacie demandent une augmentation de salaire "immédiate". // © Frédéric Maigrot/REA
En bref

"Ségur de la santé" : les internes de médecine, odontologie et pharmacie exigent une augmentation de salaire

Alors que s'ouvre aujourd'hui à Paris le "Ségur de la santé", qui doit aboutir d’ici sept semaines à la "refondation du système de santé", les syndicats représentatifs des internes de médecine, odontologie et pharmacie font entendre leurs voix. Ils demandent une augmentation de salaire "conséquente et immédiate" alors qu'ils restent toujours mobilisés sur le front du Covid-19 dans les hôpitaux, partout en France.

"Ségur de la santé" : les étudiants en médecine entendent peser dans les discussions Pendant le "Ségur de la santé", les étudiants en médecine ont l'ambition de faire entendre leurs propositions. // © vectorfusionart / Adobe Stock
Pendant le "Ségur de la santé", les étudiants en médecine ont l'ambition de faire entendre leurs propositions. // © vectorfusionart / Adobe Stock
En bref

"Ségur de la santé" : les étudiants en médecine entendent peser dans les discussions

Ce lundi 25 mai s'ouvre le "Ségur de la santé", dont l’objectif est d’aboutir d’ici sept semaines à la "refondation du système de santé", touché par la crise depuis des années et mis à rude épreuve par le coronavirus. Les étudiants en médecine, qui sont conviés à la table des négociations, demandent la sécurisation du statut des étudiants hospitaliers et une revalorisation salariale forte dès 2020. L’Association nationale des étudiants en médecine de France formule 20 propositions.

"Ségur de la santé" : les étudiants en médecine demandent à être intégrés aux concertations L'Association nationale des étudiants en médecine de France a plusieurs revendications à formuler auprès du Ségur de la santé. // © Syda Productions / Adobe Stock
L'Association nationale des étudiants en médecine de France a plusieurs revendications à formuler auprès du Ségur de la santé. // © Syda Productions / Adobe Stock
En bref

"Ségur de la santé" : les étudiants en médecine demandent à être intégrés aux concertations

À quelques jours du "Ségur de la santé", qui aura lieu le lundi 25 mai, l’Association nationale des étudiants en médecine de France (ANEMF) a adressé une lettre ouverte au ministre de la Santé, Olivier Véran. Elle demande à être intégrée aux concertations et appelle à la revalorisation de la rémunération des étudiants hospitaliers, à hauteur de 390 € mensuel minimum.

Etudes de santé : les chiffres du numerus clausus 2020-2021 à la loupe Pour la rentrée prochaine, le numerus clausus connaît une petite augmentation. // © PR Image Factory / Adobe Stock
Pour la rentrée prochaine, le numerus clausus connaît une petite augmentation. // © PR Image Factory / Adobe Stock
Décryptage

Etudes de santé : les chiffres du numerus clausus 2020-2021 à la loupe

Quarante-sept médecins en plus, une dizaine de dentistes, quatre pharmaciens et six sages-femmes supplémentaires par rapport à l’année dernière. Voici le nombre de places ouvertes dans les formations médicales pour 2020-2021. Dans les facultés, la tendance est à la stabilité. Le numerus clausus, un dispositif national qui régule l’entrée en deuxième année de médecine, pharmacie, odontologie et sage-femme vient, vient de paraître au Journal officiel.

Coronavirus : quelles adaptations pour le concours de la PACES ? Le QCM est l'option retenue par plusieurs universités pour remplacer l'épreuve rédactionnelle de SSH. // © jannoon028 / Adobe Stock
Le QCM est l'option retenue par plusieurs universités pour remplacer l'épreuve rédactionnelle de SSH. // © jannoon028 / Adobe Stock
Décryptage

Coronavirus : quelles adaptations pour le concours de la PACES ?

Le coronavirus a eu raison de la seule épreuve rédactionnelle du concours de la PACES, celle de l'enseignement de santé, société et humanité (SSH), qui sera finalement proposée sous forme de QCM par la plupart des facultés. Celles-ci adaptent à la crise sanitaire le concours de la PACES, reporté à la deuxième quinzaine de juin. Toulouse et Aix-Marseille ont opté pour des épreuves raccourcies, suscitant l’inquiétude des étudiants.

Coronavirus : prime exceptionnelle confirmée pour les étudiants en santé mobilisés La prime adressée aux étudiants en santé mobilisés contre le Covid-19 sera versée fin mai ou fin juin. // © CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
La prime adressée aux étudiants en santé mobilisés contre le Covid-19 sera versée fin mai ou fin juin. // © CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
Boîte à outils

Coronavirus : prime exceptionnelle confirmée pour les étudiants en santé mobilisés

En avril, le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé une prime de 500 à 1.500 euros pour les soignants engagés dans la lutte contre le Covid-19. Les étudiants mobilisés, internes comme externes, devraient aussi être concernés par cette mesure. La prime exceptionnelle devrait être greffée à leur rémunération habituelle, fin mai ou fin juin.

Le PASS, deuxième formation la plus demandée sur Parcoursup en 2020 Avec 396.068 vœux, le PASS est la deuxième filière la plus demandée sur Parcoursup cette année. // © Gorodenkoff / Adobe Stock
Avec 396.068 vœux, le PASS est la deuxième filière la plus demandée sur Parcoursup cette année. // © Gorodenkoff / Adobe Stock
En bref

Le PASS, deuxième formation la plus demandée sur Parcoursup en 2020

Le PASS est la deuxième filière la plus demandée sur Parcoursup en 2020, juste derrière la formation en soins infirmiers. Les L.AS figurent dans les vœux Parcoursup de 19% des lycéens. Ces deux voies d'accès aux études de santé remplacent à partir de la rentrée prochaine la PACES.

Coronavirus : la réforme du second cycle de médecine, des concours et thèses en études de santé est reportée Les internes ont désormais jusqu'au 31 décembre pour soutenir leurs thèses pour l’accès au statut de "docteur junior". // © Adobe Stock/mrmohock
Les internes ont désormais jusqu'au 31 décembre pour soutenir leurs thèses pour l’accès au statut de "docteur junior". // © Adobe Stock/mrmohock
Boîte à outils

Coronavirus : la réforme du second cycle de médecine, des concours et thèses en études de santé est reportée

Alors qu'enseignants et étudiants en santé sont au front contre le coronavirus, l'organisation des cursus subit les conséquences de la crise sanitaire. La réforme du second cycle des études de médecine, prévue pour la rentrée 2020, est reporté d’un an. Du côté des internes, le calendrier des stages et des thèses est modifié. Quant à la filière dentaire, le concours d’internat d’odontologie aura lieu le 29 juin.

Production de gel hydroalcoolique, les étudiants en pharmacie engagés dans la lutte contre le coronavirus Aux quatre coins de la France, les étudiants en pharmacie se mobilisent également à leur manière dans la lutte contre le Covid-19. // © julien leiv / Adobe Stock
Aux quatre coins de la France, les étudiants en pharmacie se mobilisent également à leur manière dans la lutte contre le Covid-19. // © julien leiv / Adobe Stock
Enquête

Production de gel hydroalcoolique, les étudiants en pharmacie engagés dans la lutte contre le coronavirus

Dans un élan de solidarité, les étudiants en pharmacie se mobilisent sur le front de la crise sanitaire. Depuis le début de l'épidémie, ils sont à la manœuvre pour fabriquer du gel hydroalcoolique à travers la France. Les salles de travaux pratiques des facultés de pharmacie se sont transformées en lignes de production.

Les étudiants en soins infirmiers au cœur de la bataille contre le coronavirus En pleine pandémie du Covid-19, les étudiants en soins infirmiers, sur le front, dénoncent un manque de matériel et un souci de reconnaissance. // © Eric Gaillard / REUTERS
En pleine pandémie du Covid-19, les étudiants en soins infirmiers, sur le front, dénoncent un manque de matériel et un souci de reconnaissance. // © Eric Gaillard / REUTERS
Décryptage

Les étudiants en soins infirmiers au cœur de la bataille contre le coronavirus

Considérés comme stagiaires, les étudiants en soins infirmiers travaillent dans les unités Covid-19 des hôpitaux partout en France. Ils se mobilisent dans la crise sanitaire dans des établissements sur le pied de guerre et ils dénoncent le manque de matériel de protection.

Coronavirus : les doyens demandent le report de la réforme du deuxième cycle des études de médecine La crise sanitaire que traverse le pays bouscule notamment les plans des facultés de santé. // © H_Ko / Adobe Stock
La crise sanitaire que traverse le pays bouscule notamment les plans des facultés de santé. // © H_Ko / Adobe Stock
Décryptage

Coronavirus : les doyens demandent le report de la réforme du deuxième cycle des études de médecine

Comment réussir à préparer la réforme du deuxième cycle des études de médecine nécessitant de produire de nouveaux référentiels d'enseignement alors que les professeurs sont en train de soigner les malades du Covid-19, que les facultés restent fermées et que le personnel est confiné ? Ce n'est tout simplement pas possible, estime la Conférence des doyens des facultés de médecine. Elle demande un report de la réforme à la rentrée universitaire 2021.

Coronavirus : le baptême du feu des étudiants en médecine mobilisés dans les hôpitaux La crise sanitaire que traverse la France marquera les futurs médecins actuellement sur le front avec leurs aînés. // © Sebastien ORTOLA/REA
La crise sanitaire que traverse la France marquera les futurs médecins actuellement sur le front avec leurs aînés. // © Sebastien ORTOLA/REA
Enquête

Coronavirus : le baptême du feu des étudiants en médecine mobilisés dans les hôpitaux

Face à une crise du coronavirus qui s’aggrave, les étudiants en médecine se mobilisent dans les hôpitaux. Ils sont aux urgences, dans les services de réanimation ou ils font des vacations de brancardiers, aides-soignants, infirmiers. Un baptême du feu qui va marquer leur formation.

Coronavirus : les candidats à la filière orthophonie "dévastés" après la suppression du concours Face à la suppression du concours, les candidats aux études d’orthophonie demandent un report du concours. // © burdun / Adobe Stock
Face à la suppression du concours, les candidats aux études d’orthophonie demandent un report du concours. // © burdun / Adobe Stock
Décryptage

Coronavirus : les candidats à la filière orthophonie "dévastés" après la suppression du concours

Les concours d’accès aux formations paramédicales (orthophoniste, audioprothésiste, ergothérapeute…) sont remplacés par un examen des dossiers académiques des candidats via Parcoursup. Face à l'épidémie du coronavirus, le ministère de l’Enseignement supérieur a bouleversé les règles du jeu. Mais dans une pétition qui vient d'être lancée, les étudiants qui aspirent à rejoindre la filière orthophonie demandent un report du concours pour être "jugés sur le travail intense d’une année".

L'UNI demande la rémunération des étudiants infirmiers mobilisés face au coronavirus Comme tout le personnel soignant, les étudiants infirmiers sont aussi sur le front face au Covid-19. // © s4svisuals / Adobe Stock
Comme tout le personnel soignant, les étudiants infirmiers sont aussi sur le front face au Covid-19. // © s4svisuals / Adobe Stock
En bref

L'UNI demande la rémunération des étudiants infirmiers mobilisés face au coronavirus

L’UNI, le syndicat étudiant, demande la généralisation d'une mesure que viennent de prendre l'Île-de-France et le Grand Est. Ces deux régions vont rémunérer les étudiants infirmiers qui se portent volontaires pour prêter main forte dans les hôpitaux, en pleine crise sanitaire.

Pendant le confinement, les tutorats PACES se réorganisent Grâce aux visioconférences et aux plateformes dédiées, les étudiants en PACES peuvent continuer les tutorats santé. Ils se sont adaptés. // © fizkes / Adobe Stock
Grâce aux visioconférences et aux plateformes dédiées, les étudiants en PACES peuvent continuer les tutorats santé. Ils se sont adaptés. // © fizkes / Adobe Stock
Décryptage

Pendant le confinement, les tutorats PACES se réorganisent

Habituellement soumis à une forte pression, les étudiants en première année commune aux études de santé (PACES) se retrouvent aujourd'hui confinés, pour certains sans cours, seuls face à leurs révisions. Heureusement, les tutorats santé, qui les accompagnent tout au long de l’année – moyennant une somme modique – s’adaptent et passent en ligne.

Coronavirus : Le concours de la PACES sera organisé à partir de la troisième semaine de juin C'est acté, le concours de la PACES aura lieu fin juin. // © AimPix / Adobe Stock
C'est acté, le concours de la PACES aura lieu fin juin. // © AimPix / Adobe Stock
En bref

Coronavirus : Le concours de la PACES sera organisé à partir de la troisième semaine de juin

La nouvelle vient de tomber. Le concours de la PACES, première année commune aux études de santé, sera organisé à partir de la troisième semaine de juin. Quant aux ECNI (épreuves classantes nationales informatisées), qui donnent accès à l’internat de médecine, elles seront organisées du 6 au 8 juillet 2020. Ces épreuves sont reportées en raison de la situation sanitaire actuelle.

Coronavirus : L'Ile-de-France prête à rémunérer les élèves infirmiers volontaires dans les hôpitaux La rémunération des élèves infirmiers volontaires sera fortement augmentée par rapport à un stage. // © Sebastien ORTOLA/REA
La rémunération des élèves infirmiers volontaires sera fortement augmentée par rapport à un stage. // © Sebastien ORTOLA/REA
En bref

Coronavirus : L'Ile-de-France prête à rémunérer les élèves infirmiers volontaires dans les hôpitaux

Vous êtes étudiant en soins infirmiers en Ile-de-France ? La région vous appelle à vous porter volontaire pour renforcer les effectifs des hôpitaux qui font face au coronavirus, en contrepartie d'une rémunération allant de 1.537 à 1.827 euros bruts par mois.