1. entrepreneuriat

entrepreneuriat

Retrouvez tous nos dossiers, articles et contenus sur la thématique entrepreneuriat
Etudiant-entrepreneur, le statut pour allier projet d'entreprise et études Créer son entreprise, seul ou en association, tout en continuant ses études, est un bon moyen de se familiariser avec la vie professionnelle. // © JKstock/Adobe Stock
Créer son entreprise, seul ou en association, tout en continuant ses études, est un bon moyen de se familiariser avec la vie professionnelle. // © JKstock/Adobe Stock
Décryptage

Etudiant-entrepreneur, le statut pour allier projet d'entreprise et études

Etre étudiant et monter un projet entrepreneurial en parallèle, c’est possible. Un statut particulier, celui d'étudiant-entrepreneur, permet même d’accéder à de nombreuses ressources et de faciliter le quotidien de ceux qui, pas encore diplômés, ont des idées de création, ou sont déjà engagés dans le développement de leur entreprise. Décryptage.

Tous les articles avec le tag entrepreneuriat

Ces jeunes diplômés ont créé un jeu mobile solidaire Benjamin et Pierre avec le Schmilblick, le jeu de devinettes amusantes, dans une version solidaire. // © Laura Hubert
Benjamin et Pierre avec le Schmilblick, le jeu de devinettes amusantes, dans une version solidaire. // © Laura Hubert
Portrait

Ces jeunes diplômés ont créé un jeu mobile solidaire

Benjamin Athuil et Pierre Demessence ont associés leurs compétences issues de leurs parcours en école de commerce et école d’informatique pour développer une idée à vocation sociale. Ils ont revisité "le Schmilblick", jeu télévisé de devinettes en jeu mobile, finançant des associations.

Le portage salarial : l'indépendance, la protection du statut salarié en prime Le portage salarial permet d'être indépendant tout en bénéficiant d'un statut protecteur de salarié. // © plainpicture/Cultura/Henn Photography
Le portage salarial permet d'être indépendant tout en bénéficiant d'un statut protecteur de salarié. // © plainpicture/Cultura/Henn Photography
Boîte à outils

Le portage salarial : l'indépendance, la protection du statut salarié en prime

Indépendant ou salarié ? Au début de votre vie professionnelle, c'est une question que beaucoup d'entre vous se posent. Pourtant, il est possible d'échapper à ce dilemme en choisissant le portage salarial. Une forme d'emploi spécifique, qui vous permet de travailler à votre compte, tout en bénéficiant de la protection attachée au statut salarié. Décryptage en 3 points.

Ces diplômés d’Audencia développent une appli pour veiller sur ses grands-parents Leur appli Familities permet de rapprocher les membres de la famille, 
en restant connectés. // © Delphine Dauvergne
Leur appli Familities permet de rapprocher les membres de la famille, 
en restant connectés. // © Delphine Dauvergne
Portrait

Ces diplômés d’Audencia développent une appli pour veiller sur ses grands-parents

Lisa Bouam et Edwin Semmeley rêvaient d’entrepreneuriat en sortant de leur école de commerce nantaise. Ils se lancent alors dans la résolution d’un problème en commun : réussir à assurer une présence régulière auprès de leurs grands-parents et s’informer sur leur moral de manière connectée.

Marine, peintre : "C'est stressant mais aussi motivant d'avoir embauché deux jeunes !" Au début de l'été Marine, artisan peintre, a embauché ses deux premiers salariés, Julie et Lassina. // © Photo fournie par le témoin
Au début de l'été Marine, artisan peintre, a embauché ses deux premiers salariés, Julie et Lassina. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

Marine, peintre : "C'est stressant mais aussi motivant d'avoir embauché deux jeunes !"

ELLE CRÉE SON ENTREPRISE. Épisode 3. Peintre décorateur, Marine s'est installée à son compte en janvier 2017. Face à un carnet de commandes bien rempli, elle recrute déjà ses premiers collaborateurs. Et affronte le stress de l'employeur qui doit payer ses salariés tous les mois.

Ils créent leur entreprise. Lauren : "Nous avons pris du retard dans le développement de l'appli !" Lauren (au centre) et Alex, entourés de l'équipe de stagiaires de Whoomies. // © Photo fournie par le témoin
Lauren (au centre) et Alex, entourés de l'équipe de stagiaires de Whoomies. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

Ils créent leur entreprise. Lauren : "Nous avons pris du retard dans le développement de l'appli !"

Épisode 3. C'est un été bien chargé qui s'annonce pour Lauren, son associé et son équipe qui sont en train de lancer Whoomies, une appli de matching de colocataires. Le développement de l'appli a pris un léger retard, au grand dam de Lauren, mais sans pour autant mettre en péril le projet.

Jeunes diplômées, elles ont lancé une plate-forme de coworking à domicile Laura Choisy et Madhu Desbois ont imaginé une façon de travailler les uns chez les autres pour ne pas se sentir isolé. // © Elsa Tabellion
Laura Choisy et Madhu Desbois ont imaginé une façon de travailler les uns chez les autres pour ne pas se sentir isolé. // © Elsa Tabellion
Portrait

Jeunes diplômées, elles ont lancé une plate-forme de coworking à domicile

ELLES VONT FAIRE LA UNE. Laura Choisy et Madhu Desbois, jeunes diplômées travaillant en freelance, se sont confrontées à la difficulté de travailler chez soi. Leur solution : Cohome, du coworking à la maison.

Antonin et Paul : "Nous avons 45 jours pour réunir 4.000 € via le crowdfunding" Étudiants à Dijon, Antonin et Paul lancent une campagne de financement participatif de 4.000 € pour financer leur site Internet. // © Etienne Gless
Étudiants à Dijon, Antonin et Paul lancent une campagne de financement participatif de 4.000 € pour financer leur site Internet. // © Etienne Gless
Témoignage

Antonin et Paul : "Nous avons 45 jours pour réunir 4.000 € via le crowdfunding"

ILS CRÉENT LEUR ENTREPRISE. Antonin et Paul, étudiants à Burgundy School of Business, mènent études et entrepreneuriat de front. En semaine, leur stage de fin d'études et leurs concours. Le week-end, leur activité de livraison de petits déjeuners. En juillet 2017, ils tentent de lever 4.000 € pour faire grandir leur projet.

Station F : embarquement immédiat pour ces étudiants-entrepreneurs L'incubateur de start-up Station F ouvre ses portes lundi 3 juillet 2017. // © ROBERTO FRANKENBERG/The New York Times-REDUX-REA
L'incubateur de start-up Station F ouvre ses portes lundi 3 juillet 2017. // © ROBERTO FRANKENBERG/The New York Times-REDUX-REA
Enquête

Station F : embarquement immédiat pour ces étudiants-entrepreneurs

Ils et elles vont passer entre 6 et 18 mois dans le plus grand campus de start-up du monde. Objectif : accélérer le développement de leur projet. Rencontre avec la première promo d'étudiants-entrepreneurs, qui rejoint Station F début juillet 2017.

Cette jeune diplômée aide les femmes du monde entier à créer leur entreprise Soazig Barthélémy, une Bretonne de 27 ans, aide les femmes à réaliser leurs potentiels. // © Photo fournie par le témoin
Soazig Barthélémy, une Bretonne de 27 ans, aide les femmes à réaliser leurs potentiels. // © Photo fournie par le témoin
Portrait

Cette jeune diplômée aide les femmes du monde entier à créer leur entreprise

ELLE VA FAIRE LA UNE. Soazig Barthélémy, 27 ans, a cofondé Empow’Her, une association pour former les femmes à la création d'entreprise. Forbes France l'a classée cette année parmi les 30 entrepreneurs sociaux de moins de 30 ans les plus influents d'Europe.

Elle parcourt l'Europe pour découvrir de nouvelles façons de travailler "C'est à mon âge qu'il faut prendre des risques", affirme Fleur, 27 ans. // © Delphine Dauvergne
"C'est à mon âge qu'il faut prendre des risques", affirme Fleur, 27 ans. // © Delphine Dauvergne
Portrait

Elle parcourt l'Europe pour découvrir de nouvelles façons de travailler

ELLE VA FAIRE LA UNE. Ingénieure de 27 ans, Fleur Casassus part à la rencontre de gens qui réinventent le travail. Elle racontera sa quête sur son site, Optimistic Workers, afin de donner à chacun des pistes pour s'épanouir dans sa vie professionnelle.

Antonin : "Difficile de concilier études et création de société !" Antonin (à droite) et son ami Paul ont fort à faire en avril entre les examens de fin d'année, la préparation du concours Passerelle 2 et la création de leur start-up. // © Etienne Gless
Antonin (à droite) et son ami Paul ont fort à faire en avril entre les examens de fin d'année, la préparation du concours Passerelle 2 et la création de leur start-up. // © Etienne Gless
Témoignage

Antonin : "Difficile de concilier études et création de société !"

ILS CRÉENT LEUR ENTREPRISE. Antonin et Paul ont créé un service de livraison de petits déjeuners le week-end. Ils veulent pérenniser l'activité en créant leur société au sein de l'incubateur de Burgundy School of Business à Dijon. Mais voici venu le temps des examens de fin d'année et de préparation de concours...

Emma, 25 ans : “Mon associée m'a laissé tomber, j'ai repris un job en CDD” Emma continue l'aventure de la création de son entreprise, mais seule. // © Catherine de Coppet
Emma continue l'aventure de la création de son entreprise, mais seule. // © Catherine de Coppet
Témoignage

Emma, 25 ans : “Mon associée m'a laissé tomber, j'ai repris un job en CDD”

ELLE CRÉE SON ENTREPRISE. Emma, 25 ans, fait partie des jeunes entrepreneurs que l'Etudiant suit pas à pas dans leur projet. Après plusieurs mois de travail, elle affronte une première déconvenue de taille : son associée s'est désistée. Mais Emma ne compte pas abandonner pour autant.

Lauren, 26 ans : "Je lance une appli qui permet de trouver ses colocataires" Lauren a quitté son emploi de gestionnaire de patrimoine pour monter son entreprise. // © Photo fournie par le témoin
Lauren a quitté son emploi de gestionnaire de patrimoine pour monter son entreprise. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

Lauren, 26 ans : "Je lance une appli qui permet de trouver ses colocataires"

ILS CRÉENT LEUR ENTREPRISE. Épisode 1. À 26 ans, Lauren a décidé de quitter son poste de gestionnaire de patrimoine pour lancer, avec l'un de ses amis, son entreprise. Leur idée ? Créer une appli pour faciliter la colocation, en faisant du "matching" entre futurs colocataires.

Marine, peintre : "Après 2 mois d'activité, j'envisage de recruter" Depuis l'immatriculation de sa société, Marine - artisan peintre - ne chôme pas et enchaîne les chantiers chez des particuliers. // © Photo fournie par le témoin
Depuis l'immatriculation de sa société, Marine - artisan peintre - ne chôme pas et enchaîne les chantiers chez des particuliers. // © Photo fournie par le témoin
Témoignage

Marine, peintre : "Après 2 mois d'activité, j'envisage de recruter"

ELLE CRÉE SON ENTREPRISE. Épisode 2. Communication sur son activité, création de son identité visuelle, premiers clients et réalisation de chantiers... Depuis son immatriculation au répertoire des métiers, Marine, artisan peintre, ne chôme pas. Au point qu'elle envisage déjà d'embaucher.