Orientation lycée

Retrouvez tous nos dossiers, articles et contenus sur la thématique Orientation lycée

Tous les articles avec le tag Orientation lycée

Déçu par votre affectation de lycée ? 5 raisons de se rassurer Même si vous n'avez pas obtenu le lycée que vous souhaitiez, vous pouvez trouver des raisons de positiver. // © Maxime-photographie
Même si vous n'avez pas obtenu le lycée que vous souhaitiez, vous pouvez trouver des raisons de positiver. // © Maxime-photographie
Coaching

Déçu par votre affectation de lycée ? 5 raisons de se rassurer

La procédure Affelnet terminée, vous n’avez pas obtenu le lycée que vous souhaitiez… Vous voilà "condamné" à rejoindre, à la rentrée prochaine, un établissement que vous n’avez pas vraiment choisi. Taux de réussite au bac peu réjouissant, mauvaise réputation, absence de classes préparatoires aux grandes écoles… les motifs d’inquiétude, selon vous, ne manquent pas. Et si vous faisiez de cette affectation une opportunité ? Voici cinq raisons de ne pas désespérer.

Boîte à outils

Affelnet : mode d'emploi

VIDÉO - Pour choisir le bon lycée, les familles multiplient les sources d’information. C’est que l’inscription des vœux sur la procédure informatisée Affelnet (Affectation des élèves par le Net) cristallise nombre de leurs inquiétudes. Quelles questions se poser pour déterminer le lycée où l’on va réussir et s’épanouir ? Où se renseigner sur la valeur des établissements ? A quel point les notes peuvent-elles jouer sur l’affectation dans le lycée de son choix ? Est-il vrai que les collégiens du privé risquent de ne pas trouver de places dans le public s’ils veulent le rejoindre ? Réponse et débat animé par Emannuel Davidenkoff, entre Philippe Fatras, inspecteur d’académie en charge du second degré à Paris et Emmanuel Vaillant, journaliste à l’Etudiant.

Boîte à outils

Choisir le bac S : obligatoire ?

VIDÉO - "Passe ton bac S d'abord !" serait un discours de plus en plus fréquent dans les familles, avec l'idée que cette série ouvre le plus de portes dans l'enseignement supérieur. Si cette inquiétude est légitime, faut-il pour autant, par prudence, choisir la filière S quand on a des résultats moyens dans les matières scientifiques ? N'est-il pas préférable de s'orienter en série ES ou série L si les cours d'histoire-géographie et de français plaisent plus à l'élève ? Et la voie STI2D, qui permet aussi d'intégrer de très bonnes écoles d'ingénieurs, n'est-elle pas une alternative à envisager ? Débat, en vidéo, animé par Emmanuel Davidenkoff, directeur de la rédaction de l'Etudiant, entre Chantal Collet, proviseure du lycée Montaigne (Paris) et Bernard Deforge, agrégé de lettres classiques, et initiateur de l'opération Phénix visant à l'insertion des littéraires. Vidéo réalisée avec le concours des élèves de l'EMC (Ecole supérieure des métiers de l'image du son et du multimédia).

Témoignage

Zoom sur le bac pro électrotechnique

VIDÉO - "J’étais démotivé, le lycée pro m’a carrément changé. Je suis bon maintenant", "Ici, on est tous au même niveau et on aime tous ce qu’on fait"… Arrivés en filière professionnelle électrotechnique un peu "par hasard" pour l’un, "par instinct" pour l’autre, Aurélien et Ziyad ne regrettent pas d’avoir quitté l’enseignement général. Les deux jeunes hommes de 20 ans, en terminale "Electrotechnique, énergie, équipements communicants", se disent même "super heureux" dans leur lycée Gaston Bachelard (Paris 13e). Reportage vidéo.

Témoignage

Zoom sur le bac pro "SEN"

VIDÉO - "En 3e, on me conseillait de ne pas suivre ce bac pro à cause des maths, mais j’ai insisté, et j’ai eu raison, je me sens à ma place maintenant !" Le sentiment de Daniel, 19 ans, est partagé par Soulimane, 18 ans, dans la même terminale bac pro "Systèmes électroniques numériques" au lycée polyvalent Louis Armand (Paris XVe). "Quand on parle de bac pro, on se braque, on croit que c’est pour les plus nazes, mais ce n’est pas vrai : cela permet d’entrer plus facilement dans la vie professionnelle". Les deux jeunes hommes qui sont donc loin de regretter leur orientation, nous ouvrent les portes de leur établissement et se confient sur leur quotidien et leurs projets : tous deux veulent poursuivre en BTS.