Début d’histoire : adoptez le breezing, la méthode anti-prise de tête !

À l’ère de la séduction 2.0., les tendances se suivent et ne se ressemblent pas. Après le ghosting, le cushioning ou le haunting, place au breezing, une nouvelle méthode pour séduire sans se prendre la tête. Voici pourquoi vous allez l’adopter.

Le "breezing" : la tendance qui vous encourage à être vous-même avec l'autre.
Le "breezing" : la tendance qui vous encourage à être vous-même avec l'autre. // ©  plainpicture/Tamboly

À chaque nouvelle rencontre, ce sont toujours les mêmes questions qui reviennent : faut-il lui écrire ou pas ? Commencer par "salut" ou "hello" ? Opter pour des points de suspension ou des points d'exclamation ? Et ce SMS, faut-il l'envoyer aujourd'hui ou plutôt demain, à 15 h 44 ? Vous vous arrachez les cheveux, comme si l'amour devait suivre un mode d'emploi bien précis.

Vous craignez le faux-pas de peur que cette histoire ne vous échappe. Et si vous changiez tout ça en convoquant un brin de spontanéité, de sérénité ? C'est ce que propose le "breezing". Une méthode qui vous invite à être vous-même et à ne plus calculer quand une histoire démarre.

Arrêtez de tout interprêter !

Avouez, quand vous recevez un texto de votre prétendant(e) ou quand vous sortez d'un rencard, vous ne pouvez pas vous empêcher de décortiquer chacun de ses mots, comme si vous alliez en découvrir l'issue de votre relation ! Bref, la moindre imperfection vous donne du fil à retordre et une bonne dose de stress. 

Mais ça fonctionne aussi avec la perfection : si le mec ou la nana est trop bien, vous vous dites qu'il y a forcément anguille sous roche. Vous n'en finissez plus de chercher des (mauvais) signes là où il n'y en a pas. Et si vous partiez plutôt du principe que la vie vous apportera les réponses que vous attendez ? Laissez-vous porter, surprendre, arrêtez de gaspiller votre énergie à lire entre les lignes.

Il n'y a aucune règle qui tienne

Jusqu'à présent, vous attendiez systématiquement 3 jours avant de vous manifester. Une règle qui, vous a-t-on dit, permettrait de faire monter le manque et donc le désir. Faire le mort afin que l'autre vous coure après... Problème : quand l'autre décide d'en faire autant, vous pouvez toujours attendre avant d'avoir de ses nouvelles !

À quoi ça sert de vous retenir si vous avez envie de contacter votre (futur) bien-aimé(e) ? Où est donc passée votre spontanéité !? Là aussi, vous gaspillez votre énergie puisque vous ravalez vos élans tout en guettant non-stop votre mobile qui refuse de biper. Alors, à partir de maintenant, breezing oblige, écoutez votre cœur et rédigez vos SMS quand bon vous semble. 

Le naturel ne tue pas

Pas la peine de faire celui ou celle qui cherche un plan d'un soir si vous attendez une grande histoire (ou l'inverse). À quoi bon jouer la comédie ? L'amour ne se construit pas sur des faux-semblants, ou de la manipulation. C'est en étant vous-même, naturel(le), que vous multiplierez vos chances de réussir cette histoire. Vous ne regretterez jamais d'avoir été fidèle à vous-même.

Imaginez que ce début de relation échoue : vous risquez de vous en vouloir d'avoir triché. Or, on s'en veut bien moins d'avoir été vrai, authentique, honnête. Conclusion : montrez-vous tel(le) que vous êtes, agissez comme bon vous semble, proposez un café si ça vous chante et ne dissimulez plus vos failles… ou, du moins, révélez-les en douceur !

love

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires