Cet été, sortez des sentiers battus, partez en randonnée

Qu’on se le dise la randonnée n’est pas réservée aux aventuriers ! Accessible à tous, ce sport nécessite peu de moyens et un minimum de préparation. Au bout du chemin : la découverte de la nature et le plaisir de l’effort.

Benoît Poelvoorde, Karin Viard et Vincent Elbaz s'y sont mis. Alors pourquoi pas vous ?
Benoît Poelvoorde, Karin Viard et Vincent Elbaz s'y sont mis. Alors pourquoi pas vous ? // ©  Production/Lazennec Films

Marcher en suivant un itinéraire prédéfini, balisé ou non, en pleine nature… Il ne faut pas grand-chose pour faire de la rando. Pas étonnant que cette activité mi-sport, mi-loisirs rassemble de plus en plus d'adeptes. Des randonneurs qui sillonnent les chemins tout en profitant de paysages à couper le souffle, à l'instar de Julien, 18 ans, adepte depuis une dizaine d'années. 

"Chaque été, je vais voir ma famille dans les Hautes-Pyrénées et j'en profite pour crapahuter dans cette magnifique chaîne de montagnes, confesse-t-il. Du gouffre d'Esparros au pic du Pichaley, je parcours des paysages verdoyants et uniques, aussi riches en faune qu'en flore. C'est très ressourçant et vivifiant." 

Faire de belles rencontres

Au-delà des beautés de Dame Nature, la randonnée est une activité qui se partage. En famille, entre amis, avec des inconnus... À vous de choisir avec qui vous souhaitez cheminer. Julien, lui, la pratique surtout en famille. 

"Nous partons en balade vers 10 heures, sur des chemins accessibles, au pied des montagnes et au bord des ruisseaux. C'est l'occasion de rencontrer des habitants ou des touristes. Les gens nous sourient. Il règne toujours une bonne humeur", constate-t-il. 

Si vous n'avez personne avec qui partir, faites comme Zoé, 22 ans, inscrite depuis l'an dernier dans un club de randonnée. "Il n'y a pas mieux que la randonnée, où l'on se côtoie plusieurs heures d'affilée, pour faire plus ample connaissance", s'amuse-t-elle. 

Activer le mode slow

"Chaque fois que je boucle un parcours, je ressens une profonde satisfaction", avoue Julien. Si la rando est une excellente activité pour entretenir son physique, elle agit aussi positivement sur le mental. "À force de pratiquer, j'ai gagné en maturité et j'ai appris à prendre du recul sur la vie", ajoute-t-il. En marchant, les tensions s'apaisent, la tête se vide. D'autant plus dans la nature, où la sensation de liberté est tangible. 

Et ce n'est pas Zoé qui contredira : "La randonnée m'a redonné la notion du temps. On se sent tout petit face à ces grands espaces où il faut des heures pour parcourir à pied des kilomètres. Ça ne fait pas de mal de le réaliser, ce sont des choses qu'on oublie dans notre vie moderne". 

Facile à mettre en pratique

Avantage de taille : la rando ne nécessite que très peu d'investissements. Une petite préparation logistique s'impose toutefois. "Il faut connaître son parcours à l'avance, la météo, et prendre une tenue adaptée", prévient Julien. Pensez également à emporter une gourde pleine d'eau et un pique-nique si vous partez plusieurs heures. 

Par ailleurs, vous n'êtes pas en ville, ne comptez pas seulement sur votre smartphone pour vous orienter. Mieux vaut acheter une carte pour ne pas se perdre ! Côté matériel, équipez-vous d'une bonne paire de chaussures de marche et, éventuellement, d'un bâton. Au début, choisissez des parcours d'une dizaine de kilomètres. Vous aurez bien le temps d'atteindre les sommets quand vous serez plus chevronné(e) !

Infos pratiques
- La FFRP (Fédération française de la randonnée pédestre), dont le siège se trouve au 64, rue du Dessous des Berges à Paris (13e), possède une documentation importante. Son site peut vous aider à trouver un club.
- L'IGNF (Institut national de l'information géographique et forestière) propose des cartes de tout le territoire, ainsi qu'une boutique entièrement dédiée aux guides et cartes de randonnée.
Santé Sport

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires