Pourquoi vous devez jouer à "Civilization VI : Rise and Fall"

La saga "Civilization", jeu vidéo de stratégie au tour par tour, ne cesse de se réinventer pour le grand plaisir des gamers. Avec la sortie récente de l’extension "Rise and Fall", plus d'excuses pour ne pas vous (re)mettre au jeu mythique du studio 2K Games !

Créez, développez et élevez votre civilisation au sommet ! L'extension "Rise and Fall" est disponible depuis le 8 février 2018.
Créez, développez et élevez votre civilisation au sommet ! L'extension "Rise and Fall" est disponible depuis le 8 février 2018. // ©  Minuit Douze/2K Games

Des objectifs à court terme

Au cours de son développement, chaque civilisation traverse différentes ères. La vôtre n'y échappera pas ! Dorénavant, il vous faudra être très vigilant : tout au long de la partie, des ères se succéderont avec, à chaque fois, des objectifs en"points" à atteindre. 

Trois types d'âges distincts peuvent ainsi se déclencher. L'âge "normal" vous apporte des bonus, certes modestes, qui vous permettent néanmoins d'aborder la suite de la partie plus sereinement. Si vous dépassez les ambitions de votre peuple, un âge "d'or" s'amorcera, vous procurant des avantages non négligeables face aux autres nations ! Attention toutefois à ne pas délaisser le gameplay lié à ces ères. En cas d'échec, vous passerez les prochains tours dans un âge dit "sombre", synonyme d'infortune pour votre civilisation.  

Saladin va bénéficier d'un âge d'Or puisque il a réussi à obtenir 24 points, 10 à 13 tours avant la fin de l'ère.Saladin va bénéficier d'un âge d'or : il a réussi à obtenir 24 points, 10 à 13 tours avant la fin de l'ère. // © Capture d'écran / Civilization 6 / 2KGames

Amateur de rebondissements, vous allez kiffer cette nouveauté qui apporte du piquant aux parties de "Civilization", qui manquaient parfois de punch durant les quelque cent premiers tours. Si vous vivez le jeu à fond, vous serez récompensé ! 

Une loyauté mise à rude épreuve 

Une civilisation qui se porte bien est une civilisation qui fonde de nouvelles villes pour étendre davantage son influence. Si, auparavant, vous pouviez construire des villes champignons comme bon vous semblait, cette pratique est maintenant révolue, avec l'arrivée de la loyauté dont vont disposer chacune de vos villes. 

Désormais, à chaque recrutement d'un colon (ce qui, rappelons-le, vous permet de fonder une nouvelle cité), vous verrez apparaître sur chaque hexagone de la carte des chiffres, plus ou moins élevés, positifs ou négatifs. Ces derniers représentent le bonus ou malus de loyauté dont vos nouvelles villes bénéficieront en cas de construction sur le terrain concerné. 

Celles-ci génèrent en effet une certaine influence (déterminée en fonction de leur rayonnement, leur puissance, leurs merveilles, etc.) vis-à-vis de leurs voisines. Restez donc vigilant afin d'éviter que les vôtres ne se rebellent contre votre dynastie et qu'elles ne tombent aux mains de l'ennemi !  

Très éloignée de son territoire, la future ville de Saladin verra sa loyauté potentiellement réduite de 20 points.Très éloignée de son territoire, la future ville de Saladin verra sa loyauté potentiellement réduite de 20 points. // © Capture d'écran / Civilization 6 / 2KGames

On applaudit à cette nouvelle fonctionnalité, qui tempère les ardeurs de certains joueurs un peu trop expansionnistes. Autre concept novateur : vous pouvez désormais nommer des "gouverneurs" dans chacune de vos villes, pour vous assurer la fidélité de votre peuple tout en gagnant divers bonus. 

Urgence, vous avez dit urgence ? 

"Tout acte dangereux aux conséquences graves et irrévocables se doit d'être sévèrement puni par l'ensemble de la communauté internationale." Tel est le nouveau dicton de l'extension "Rise and Fall". Si vous pensiez que tout vous était dû et que rien ne serait fait pour contrer vos redoutables agissements... vous vous trompiez ! 

À compter d'aujourd'hui, vos manœuvres militaires (prise d'une cité-État ou d'une ville adverse à l'approche de la victoire finale), religieuses (conversion d'une ville sainte par vos apôtres), l'utilisation de l'arme atomique ou encore la félonie auprès d'un de vos alliés directs entraîneront instantanément l'apparition d'un événement appelé "urgence". 

Si elles le souhaitent, les autres civilisations de la partie peuvent s'unir contre vous afin de contrecarrer vos plans machiavéliques, le tout dans un temps donné. En cas de succès, elles se verront accorder bonus et or pour le restant de la partie. En cas d'échec, c'est vous qui en bénéficierez.  

Après avoir signé un accord de paix, Catherine de Médicis a lâchement attaqué Saladin, provoquant ainsi une urgence militaire.Après avoir signé un accord de paix, Catherine de Médicis a lâchement attaqué Saladin, provoquant ainsi une urgence militaire. // © Capture d'écran / Civilization 6 / 2KGames

Peu fréquentes mais très plaisantes à découvrir, les urgences permettent d'apporter une dimension nettement plus globale au conflit se déroulant tout au long d'une partie de Civilization VI. Celles-ci sont accentuées par l'amélioration du système d'alliances qui proposent dorénavant cinq différentes opportunités de nouer des liens forts avec vos alliés. À vous de les découvrir à l'aide du dogme de la fonction publique ! 

jeux vidéo

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires