Jeunes auteurs en herbe cherchent lecteurs

Vous avez une passion pour l’écriture et vous aimeriez faire valoir votre plume ? Partez sur les traces de ces cinq étudiantes férues d’écriture qui ont sauté le pas.

Écrire pour être lu(e) : tout un art qui se travaille !
Écrire pour être lu(e) : tout un art qui se travaille ! // ©  plainpicture/Maskot

Trouver la plate-forme qui vous va

Blandine, 18 ans, a pas mal tâtonné avant de trouver la plate-forme idéale : "J'ai d'abord testé Wattpad, puis après une brève incursion sur Fyctia, j'ai décidé de revenir à mes premières amours". Ce qui l'a convaincue ? La possibilité de partager ses écrits de façon anonyme, avec un retour quasi-instantané. En effet, les lecteurs peuvent commenter en direct, parfois à chaque ligne. 

Si Blandine a fini par trouver son bonheur sur Wattpad, elle recommande néanmoins Fyctia, un excellent tremplin pour les jeunes auteurs, qui organise des concours avec des thèmes imposés. Si vous y participez, votre histoire sera publiée. Pas mal pour démarrer ! 

C'est d'ailleurs en participant à un concours, le célèbre "National Novel Writing Month", qui consiste à écrire un roman de 50 000 mots en un mois, qu'Éloise s'est lancée dans l'écriture. "J'en avais depuis longtemps l'envie, mais je n'arrivais pas à franchir le cap de la fameuse page blanche. Encouragée par plusieurs amis, je me suis décidée. J'ai été séduite par la possibilité de bénéficier de l'entraide d'une communauté. J'ai ressenti une véritable bienveillance chez les autres participants !" s'enthousiasme la jeune femme. 

Rejoindre une communauté 

Charline, fan inconditionnelle d'Harry Potter, a, elle, opté dans un premier temps pour la plate-forme Poudlard.org, qui propose une section écriture à tous les écrivains en herbe, puis elle a bifurqué sur Fanfictions et sur des forums RPG (Role playing game), afin de varier ses écrits. "L'avantage de ces plates-formes, c'est que leur univers et les personnages vous sont familiers ; ce qui peut vous apporter un sacré coup de pouce pour démarrer et prendre confiance en vous", détaille l'étudiante de 23 ans. 

Il y a quelques années, Facebook était aussi un vecteur d'écriture. Chloé se souvient : "Je rédigeais des chroniques sur mon mur et je les partageais ou non avec ma communauté. Chacun était libre de donner son avis, de liker ou de partager. Cela avait un côté excitant". 

Puis, comme Blandine, elle a fini par rejoindre Wattpad, dont elle apprécie énormément l'interactivité. Morgane, 22 ans, est, elle aussi, conquise : "C'est le paradis sur terre : on peut voir comment les lecteurs réagissent à chaque scène et ça aide énormément." 

Laisser une place à l'écriture

Si l'écriture a pris beaucoup de place dans la vie de Blandine, Éloise, Charline, Chloé et Morgane, elle n'en reste pas moins un hobby qu'elles ne souhaitent pas voir déborder sur leurs études et leur vie sociale. "Il m'a fallu un an et demi pour trouver mes marques et finir de rédiger le premier jet de mon roman. C'était difficile de gérer tous les aspects de ma vie. Heureusement, ma passion pour l'écriture ne m'a jamais quittée. Autrement, j'aurais abandonné", relativise Éloise. 

De son côté, Morgane a appris à gérer son emploi du temps d'une main de maître pour arriver à tout concilier : "Les listes sont ma deuxième passion ! Les cours, mon stage, l'écriture, mon compte Bookstagram… Je consigne tout ce que j'ai à faire sur du papier. C'est la meilleure astuce que j'ai trouvée pour m'organiser." À vous de trouver le bon tempo, sans rogner sur votre vie d'étudiant(e).

littéraire

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires