Running : se lancer et tenir la distance

Assia Hamdi  |  Publié le

La course à pied vous intéresse mais vous ne trouvez pas la motivation ? Pas de panique. Trois étudiants runneurs racontent leur pratique et Clémence, blogueuse running, vous transmet ses conseils. À vos marques, prêts... courez !

Running : se lancer et tenir la distance
La course à pied, un moyen efficace et agréable pour s'entretenir physiquement. Attention, addiction en perspective ! // © PlainPicture

Lycéens et étudiants, Marie, Mélanie et Thibault ont choisi il y a quelques mois de chausser leurs baskets et de faire des foulées. S'ils ont des parcours différents, ils partagent aujourd'hui le même intérêt pour la course à pied. Une discipline peu coûteuse et agréable, qu'on peut pratiquer partout... et n'importe quand.

Vous voulez vous lancer ? Runneuse depuis trois ans, blogueuse sur le site Runninglicious et "ex-quiche en sport", Clémence Lefébure vous communique ses conseils et astuces pour chausser vos baskets à votre tour !

 

Écoutez votre corps et ses limites

À l'automne dernier, Mélanie a débuté la course à pied avec une amie pour augmenter ses performances en tennis. Pourtant, à la fin du printemps, l'étudiante de 23 ans en BTS gestion et maîtrise de l'eau originaire de Bagneux (92) se sentait démotivée. "Mon amie avait de l'endurance, j'avais parfois du mal à la suivre."

Si vous débutez en course à pied, Clémence Lefébure vous conseille d'abord d'écouter "son propre rythme et ses propres capacités". Ainsi, vous découvrirez votre niveau de base. "Au départ, je faisais ce que je pouvais", se souvient Marie, en première L au lycée Salvador-Allende à Hérouville Saint-Clair (14), qui court depuis mars 2016.

En fonction de ce premier test, fixez-vous des objectifs atteignables. "J'ai fait plusieurs fois cinq kilomètres, puis j'ai amélioré mon temps, puis huit kilomètres, et ainsi de suite..." détaille Marie. Au bout de quelques séances, vous verrez que la course peut vite devenir une drogue. "Pendant la période où j'ai été blessé, j'ai ressenti un manque", se souvient Thibault, 20 ans, étudiant en licence 2 de droit à Tours (37) et adepte de course à pied depuis trois ans.

Comme Mélanie et Marie, vous pouvez par exemple commencer par une séance hebdomadaire. Au fil du temps, vous adapterez votre pratique à vos envies et à vos objectifs !

 

Pour durer en course à pied, entretenez le plaisir

"Au lycée, les cours de sport me faisaient beaucoup de bien", raconte Marie. "La course m'apporte de l'endurance et me permet de réguler mon stress", se réjouit Thibault. À la fin d'un entraînement, Mélanie ressentait "de la bonne fatigue". Oui, la course peut vite devenir un vrai plaisir. Mais à force de vouloir faire un bon temps, ou d'aller de plus en plus loin... l'euphorie peut disparaître.

Pour entretenir votre enthousiasme, l'idée est d'éviter la routine. "On peut par exemple courir en fractionné, ou sans musique, ou non-accompagné, ou changer de parcours...", propose Clémence Lefébure. C'est aussi une bonne façon de moins dépendre de la météo.

Mélanie a perdu sa motivation "lorsque la chaleur approchait", à la fin du printemps. Pour éviter de se décourager, elle pourrait faire comme Marie, qui courait plus tôt que d'habitude le matin, "pour éviter la chaleur".

 

Courez en communauté, pour ne pas vous sentir seul

Sans partenaire pour courir à leurs côtés, certains étudiants ont du mal à rester motivés. Thibault ne voulait pas courir seul et a donc adhéré à un club. "Là-bas, beaucoup participent à des compétitions et ça me motive." Au-delà de l'esprit collectif qu'on trouve dans un club "vous êtes aussi guidé par un coach", précise Clémence Lefébure.

Mais il existe d'autres options. Evénements Facebook, sites dédiés au running, applis... vous avez le choix virtuel. "Des marques comme Adidas ou Nike organisent souvent des créneaux d'entraînement gratuits dans toute la France, explique Clémence Lefébure. Il existe aussi l'opération Conquer Your Day, ou l'appli Jogg.in, pour trouver un partenaire de running près de chez soi."

Enfin, il existe les courses ! Avant d'arrêter, Mélanie a participé à la Color Run 2016. "C'était une bonne expérience. On nous jetait de la poudre colorée dessus... et il y avait une bonne ambiance !" La course est un bon moyen de se motiver. "On est avec ses copains, il y a la magie du dossard, la médaille... c'est très motivant", remarque Clémence Lefébure. C'est décidé d'ailleurs, Mélanie va rechausser ses baskets. Et pour revenir au niveau de son amie, elle sait déjà comment s'y prendre. "Je vais lui dire "Pars devant... je te rattrape à la fin" !"

Assia Hamdi  |  Publié le

Laisser un commentaire

Filtrer :

Commentaires
1