Ma vie en festival : tout oublier, le temps d'un week-end

C'est parti pour la saison des festivals ! À cette occasion, Trendy est allé votre rencontre, que vous soyez étudiants, diplômés ou professionnels, pour tout savoir de votre vie de festivalier. Rencontres.

Ma vie en festival : tout oublier, le temps d'un week-end
Antoine, 20 ans, est venu pour "les bons groupes, la bière et l'ambiance". // ©  Leonor Ananké

Après l'hippodrome de Longchamp, c'est sur la base aérienne de Brétigny-sur-Orge, dans l'Essonne, que s'est installé le Download pour sa deuxième édition française. Ce festival anglais, implanté depuis juin 2016 en région parisienne, attire surtout les fans de rock et de metal.

Cette année, à l'affiche : System of a Down, Green Day et Linkin Park, pour ne citer que les têtes d'affiche. Résultat : le public, massivement composé de jeunes et d'étudiants, a répondu présent.

"J'ai payé mon pass avec mon salaire d'alternant"

C'est le cas d'Océane. Cette Lyonnaise de 26 ans, qui travaille depuis peu en marketing, a traversé le pays. Son pass 3 jours, elle l'a même acheté depuis le mois de novembre.

"Dès que j'ai vu que Prophets of Rage [groupe formé de membres de Rage Against the Machine, Public Enemy et Cypress Hill] passait, je me suis dépêchée de prendre une place. Et puis, il y avait d'autres groupes que j'aime bien à l'affiche", lance-t-elle.

Avec les salaires qu'il a économisés en travaillant en missions d'intérim, Théo peut faire la fête tout le week-end. // © Leonor Ananké

L'affiche, c'est aussi ce qui a poussé Antoine, 20 ans, originaire de Troyes, à prendre la route. L'étudiant en BTS maintenance des systèmes est venu en voiture, attiré par des groupes plus extrêmes, tels que Gojira ou Slayer. Assis dans l'herbe face à la grande scène, un gobelet à la main, il raconte : "Je suis moi-même batteur, j'adore le côté très technique de cette musique. J'ai payé mon pass avec mon salaire d'alternant. Le Download, ce seront mes seules vacances cette année, alors je vais en profiter !"

Il est venu avec un ami, Théo, 20 ans, qui, lui, travaille en intérim après avoir obtenu un bac pro en gestion des milieux naturels et de la faune. "Je l'ai un peu obligé à prendre sa place, un soir, sur un coup de tête. On a prévu d'écouter de la musique et de faire la fête !" se réjouit Antoine, bien décidé à passer un bon week-end.

Venus avec leurs mères !

Un peu plus loin, près du "Café de la plage", un petit bar à l'extrémité du site du festival, rencontre avec Caroline, Nicolas et Nastasia. Tous trois âgés de 22 à 24 ans... et venus avec leurs mères respectives ! "Elles sont cool, ça se passe très bien", déclare Caroline, étudiante à l'Espé (École supérieure du professorat et de l'éducation) d'Évry, qui participe là à son tout premier festival.

Originaires d'Île-de-France, Caroline, Nicolas et Nastasia sont venus avant tout pour Blink 182 et Green Day. // © Leonor Ananké

Nicolas et Nastasia, le frère et la sœur, en ont, eux, déjà plusieurs au compteur. Ils viennent de Paris, lui est élève ingénieur à l'Epita, elle s'apprête à se lancer dans un CAP accessoiriste : "On adore la musique. Comme nous avons eu des invitations, c'était aussi plus simple de se décider." Tous trois aimeraient multiplier leurs expériences de festivalier : "J'adorerai, mais c'est aussi une question de budget, ce n'est pas simple quand on est étudiant."

Pas de raison de stresser

À la table d'à côté, trois filles sont assises à l'ombre d'un parasol. Lou-Anne, vêtue de son tee-shirt à l'effigie de Green Day, et Léa, qui porte un haut floqué du logo Download, ont 18 ans et viennent de terminer leur première année de PACES (Première année commune aux études de santé). À leurs côtés, Lisa, 17 ans. "On est venues exprès de Limoges, en voiture, en grande partie pour voir Green Day ! Tout est prévu depuis novembre. J'adore l'ambiance du camping, tout le monde se parle, se marre. C'est vraiment génial", s'enthousiasme Lou-Anne.

Léa confie qu'elles étaient "un peu stressées" avant d'arriver : "C'est quand même un festival connoté metal, mais tout le monde est adorable. Et puis on était un peu inquiètes pour la voiture, mais elle ne craint rien ici. Il n'y avait pas de raison de stresser." Leurs parents les ont laissées venir sans problème : "Ils savent qu'on est sérieuses et le fait d'y aller à plusieurs les rassure", précisent les trois amies.

Léa, 18 ans, profite de son festival après sa première année de Paces. // © Leonor Ananké

L'opportunité d'apprendre ?

Mais un festival peut aussi être l'opportunité d'apprendre. C'est l'avis de Lucas, 20 ans, originaire de l'Essonne. Avec son ami Kenny, ils étudient l'audiovisuel et le son en BTS. "Pour moi qui voudrais travailler dans le son, c'est super de voir comment tout est installé, comment les régisseurs et techniciens son bossent. C'est vraiment intéressant", souligne Lucas. 

Les deux copains ont acheté leur pass en décembre, après avoir économisé leur argent de poche. Mais ils l'avouent, ils sont aussi là pour s'éclater. "On veut voir nos groupes préférés, boire des bières avec nos amis et profiter de l'ambiance, qui est top", s'amusent-ils. Ce soir, leur vœu sera exaucé !

Enregistrer

Danse - théâtre - musique

Pour aller plus loin

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires