Avec combien tu vis ? 3 étudiants détaillent leurs recettes et dépenses

Comment gère-t-on son budget quand on est étudiant ? Entre postes de dépenses inévitables et plaisirs de la vie sociale, difficile d’équilibrer ses comptes quand on n’a pas de (gros) revenus. Témoignages d’étudiants qui livrent aussi leurs astuces pour faire des économies.

Baptiste, Eugénie et Victor détaillent leur budget.
Baptiste, Eugénie et Victor détaillent leur budget. // ©  Photos fournies par les témoins

 

Eugénie, 22 ans, étudiante en sciences pour la santé à Rouen (Seine-Maritime)

Son budget :
Je n'ai pas de revenu fixe qui tombe tous les mois. Mes études ne me permettent pas de travailler beaucoup à côté et je ne peux pas gagner plus de 400 € par mois, grosso modo.
Je dépense tout et je termine souvent à découvert, car il y a toujours des petits imprévus qui entraînent des dépenses supplémentaires.

Je vis avec mon copain Baptiste, notre loyer est de 650 €. Je touche 170 € d'APL (Aide personnalisée au logement). J'ai fait une demande de bourse, ce qui me permettrait de toucher 166 € en plus par mois. Mon dossier est en attente. Mon père me donne 180 € par mois, le montant de la pension alimentaire que ma mère lui verse.

Et les loisirs dans tout ça ?
Les clopes, c'est vital pour moi ! Le shopping... J'ai oublié ce que c'était. Et le petit plaisir, c'est quand je m'achète quelque chose que j'aime vraiment manger. Les sorties ? Ça reste exceptionnel, vraiment exceptionnel.

Ses astuces pour s'en sortir
J'évite au maximum les paiements par carte bancaire. Je préfère payer en liquide : on se rend compte plus facilement de ce qu'on dépense. Quand je reviens du supermarché, je mets la monnaie dans un pot, plutôt que de la laisser traîner partout.

J'achète au jour le jour, ce qui me permet de ne pas acheter des choses que je laisserai pourrir ou ne mangerai pas. Je prépare des enveloppes en début de mois : il y a le budget nourriture, le budget extras (comprenant le tabac et ce qui n'est pas de première nécessité), etc.

 

Baptiste, 26 ans, étudiant en AES à Rouen (Seine-Maritime)

Son budget :
Je n'ai plus de travail depuis juin et j'ai épuisé mes allocations-chômage. Je ne trouve pas de travail, je suis donc sans ressources. Je vais devoir demander le RSA (Revenu de solidarité active), même si je suis encore étudiant, parce que je ne vois pas d'autre issue. Si je ne trouve pas rapidement une solution, je serais contraint d'arrêter mes études.

Je ne touche même pas d'APL car mes revenus de 2014 étaient trop élevés... C'est quand même incroyable, puisqu'on est en 2016 ! Je toucherai peut-être une bourse de 166 €, mon dossier est en attente. Mes parents ne m'aident pas.

Et les loisirs dans tout ça ?
Je ne fume presque plus et il n'est pas question de dépenser de l'argent que je n'ai pas.

Ses astuces pour s'en sortir
Je ne prends qu'un repas par jour et je fais aussi des tests en salle de dégustation, rémunérés en bons d'achat de supermarché. Ce qui me permet de manger gratuitement, d'avoir de l'argent pour me nourrir... et puis c'est sympa à faire !

 

Victor, 23 ans, étudiant à l'école de jeux vidéo IEFM, à Pérols (Hérault)

Son budget :
Mon budget mensuel est d'environ 300 € à 400 €, selon ce qui me reste du mois précédent. Mon loyer me coûte 500 €. Je touche un peu plus de 100 € en APL, mais je n'ai pas eu la chance d'avoir une bourse, mes parents gagnent "trop".

Comme mes études sont très prenantes, je n'ai pas la possibilité de travailler. Je n'ai donc aucun revenu personnel, et mes parents prennent une énorme part en charge, en me donnant 300 € par mois.

Et les loisirs dans tout ça ?
Pour les sorties et les petits plaisirs, je fais très attention, même si je m'en accorde de temps en temps. Selon l'argent que j'y consacre, je compense au moment des courses, en privilégiant des produits bon marché et savoureux. Et j'ai réduit ma consommation de viande, trop chère.

Ses astuces pour s'en sortir
Manger des fruits et légumes bon marché, comme des bananes... Cela ne coûte absolument rien et c'est supercool ! En mangeant moins de viande et de plats raffinés, j'économise parfois 40 € de courses par semaine, ce qui n'est pas rien !

 

Vous voulez témoigner sur votre budget, vos dépenses en tant qu'étudiant(e) ? Laissez un commentaire sous cet article ou envoyez un mail à trendy@letudiant.fr, en précisant "Avec combien tu vis" dans le titre.
budget bons plans

Pour aller plus loin

Vos commentaires (11)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Mel574.

Je ne sais pas si tout comment fait Victor...... il a 500€ de loyer, ne travaillant pas, il a 100€ d'apl et 300€ de ses parents il fait comment? Il n'a pas payer ses factures ni ses transports et n'a pas acheté de nourriture et il est déjà à -100€....... Alors soit c'est du foutage de gueule, soit, pour un étudiant, il n'est vraiment pas doué en maths ! Après il est vrai que ce sont les enfants de PERSONNES QUI TRAVAILLENT qui sont le plus en difficulté (pas de bourses, pas de "réduction transport, paiement OBLIGATOIRE d'une mutuelle santé alors même qu'on est assuré sur la complémentaire de nos parents et tout ce qui s'en suit......) Les études devraient être soit gratuites, soit payantes, mais pour tout le monde pareil!

Ingrid.

suivant les revenus et les priorités que l'on a vis à vis de nos dépenses, c'est sûr que l'on va pas s'en sortir tous de la même façon, ce qui est très bien illustré dans l'article. Pour ma part j'ai fais le choix de ne pas travailler car je n'arrive pas à concilier études et travail, je suis le genre de personne qui ont besoin de bosser les cours à fond pour pouvoir les assimilés correctement. Puis je me voyais pas être en cours jusqu'à 17h30/19h30, filer au travail, rentrer à 22h/23h puis bosser mes cours jusqu'à je ne sais pas quelle heure. J'aurai pu aussi travailler le week end mais mon copain travaillant déjà du lundi au samedi et ne vivant pas ensembles, il faut bien que l'on se vois au bout d'un moment sinon ça ne sert à rien, donc déjà pour moi ça c'est une priorité, qui m'est propre. Du coup mes revenus par mois sont ma bourse de 450 euros, mes apl de 222 euros. Une fois le loyer et les factures enlevés, je passe le mois avec 290 euros mais ça n'a pas été toujours le cas. En arrivant sur bordeaux, mes parents étant dans l'incapacité de m'assumer, et n'ayant trouvé que très peu de boulot durant l'été, j'ai contracter un prêt étudiant pour pouvoir m'installer que j'ai réussi à rembourser sans trop de soucis. Pour mes dépenses, la nourriture passe en premier, je dépense environ 100 à 110 euros par mois en comptant le restau que je m'autorise par mois ainsi que les collations que je prends des fois. Ensuite je dépense environs 90 euros de billets de train pour voir mon copain et ma famille et on va dire 25 euros de budget cigarettes j'essaie de réduire ma consommation). Je ne sors que très rarement, je n'ai pas de loisir, je ne pars pas en vacances. Je travaille pendant les vacances d'été donc de début juin à mi septembre pour pouvoir mettre de côté et ne pas me retrouver dans la panade si jamais il m'arrive des ennuis comme là avec la taxe d'habitation ^^ En somme je m'en sort plutôt pas mal mais je ne fait pas des trucs de fou quoi. Donc tout dépend de comment on dépense son argent et dans quoi ! Ce sont les affaires de chacun.

Amelie.

Bonjour, je suis étudiante aussi et depuis 4 ans je vis avec 450euros/mois. Mes astuces, en particulier pour la bouffe: - faire les courses au marché plutôt qu'au supermarche pour les fruits et les legumes. Il y a toujours LE stand qui vend ses produits moins chers que les autres ou qui a son stock de bananes à finir (et en plus on peut toujours négocier un peu les prix, on favorise l'eco locale et les produits sont meilleurs) -la viande coute cher, depuis que j'ai reduit voire supprime ma conso de viande, je peux sortir un peu plus ^^ - j'ai mes stocks de riz, pates, semoule, muesli etc... en particulier pour le riz, on peut trouver des sacs de 5 ou 10kg chez le chinois et ca revient moins cher. - je favorise les legumes et fruits qui durent longtemps et avec lesquels on peut faire pleins de recettes differentes (patates, laitue, bananes etc...) comme ca, je m'en sors avec moins de 20euros/semaine de nourriture. Bon courage ;)

Fabienm7.

Je m'attendais à plus d'astuces utiles ... !

l'Etudiant Trendy.

Bonjour Fabienm7, si vous avez des astuces à partager avec la communauté, on est preneurs ;)

Ayaa.

Je trouve qu'il y a 0 conseils utiles ... je m'attendais à une vraie recherche sur le sujet plutot que de comparer Paul à Jacques qui sont dans des situations différentes. Les témoignages auraient pu être completer par des astuces utiles de votre part ; acheter la nourriture une fois/semaine en gros ou au jour le jour, etablir un budget précis, chercher des aides possibles si on ne s'en sort plus etc Parce qu'entre lire je mange une fois /jour parce que je fume" (un gros LOL ) ou dans les commentaires "il faut se faire souffrance et arretez de vous plaindre" (ou le comble de je suis seule isolée, en dénutrition mais je teins bon alors faites pareil" ben dis donc...vive l'aide ! Après on se demande pourquoi il y a 79% d'echec à la fac ... Moi je tenais un budget sans aide des parents, juste avec une petite APL de 80€ et un taf de 10h le week end pour me faire tenir. Une fois le loyer de 350€ avec les charges, il me restait 100€ pour faire les courses. Quand je n'y arrivée pas, j'allais voir les assistances sociales ponctuellement (pour infos elles vérifient des infos avant de 'balancer l'aide' comme certains le disent) et parfois aussi le secours populaire si vraiment je n'y arrivais pas. Il n'y a pas de honte tant que ce n'est pas de l'abus. J'ai demandé un peu aussi à mes parents même s'ils avaient déjà du mal de leur côté. Il faut se donner les moyens de reussir nos études pour s'en sortir, mais le stress des exams, la pression etc si en plus on doit souffrir à la maison, mal mangé.. j'en connais peu qui vont reussir. Et inutile de se dire "non mais moi je fais encore avec moins alors te plains pas !" comme on l'a dit quand je cas de la rupture familiale y'a d'autres aides à chercher, personne ne devrait comparer son malheure aux autres ! certains de ses choix ne me paraissent pas les plus adaptées Hélène...c'est comme si on te disait "t'avais qu'à pas etre en rupture familale ou arrete de fumer et tu t'en sortiras" c'est juste débile ! Bon courage pour la suite de tes études (et pour trouver un stage/alternance sans portable...) Cordilement, Aya

Voir plus de commentaires