Newsletter

Demain le climat ou comment Sorbonne Universités promeut sa recherche

Delphine Dauvergne
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Bâche "Demain le climat"
Bâche "Demain le climat" // ©  UPMC

À l’approche de la COP21, la 21e Conférence des Nations unies sur les changements climatiques, qui se déroulera fin novembre 2015 à Paris, la Comue Sorbonne Universités lance un site Internet pour parler de ses recherches sur le climat.

L'enjeu du site Internet Demain le climat : la visibilité des actions de Sorbonne Universités. "Il présente tous les aspects de notre activité et met en valeur le travail des 2.000 scientifiques qui s'impliquent sur le climat", explique Laurence Eymard, coordinatrice scientifique de la plateforme. Pour cette chercheuse, directrice de l'Observatoire des sciences de l'univers (OSU), "il est important de nous faire connaître auprès de tous les publics, pour que les phénomènes environnementaux soient mieux compris".

Le climat est une thématique au croisement de nombreuses disciplines : géosciences, écologie, histoire des sciences, géographie, urbanisme... Nourrir les échanges scientifiques, former les étudiants ou contribuer aux débats sociétaux, tels sont les objectifs de la plateforme.

Le site est géré par une responsable éditoriale, qui fait partie de l'équipe de communication de l'UPMC. Elle est aidée par des enseignants-chercheurs des établissements de la Comue, qui rédigent des contenus pour le site.

Un engagement au-delà de 2015

Le centre du site, c'est l'agenda, qui répertorie les différents événements organisés par la Comue et ses établissements. Conférences, café-débat, concours photo... Il se veut varié, mais demeure encore peu fourni, le site ayant été lancé le 2 avril 2015 seulement.

Mais pourquoi avoir créé un site propre à cette thématique et ne pas se contenter d'une rubrique sur le site de la Comue ? "Nous voulions davantage de visibilité, donner une cohérence au projet, mais aussi permettre une diffusion large d'informations", répond Laurence Eymard.

Ainsi, une rubrique "découvertes" publie des articles sur des problématiques environnementales variées, un Climaginarium raconte en dessins les conférences sur le climat, tandis qu'un espace de questions-réponses permet aux internautes d'obtenir toutes les précisions qu'ils veulent. Si le site a été créé dans l'optique de la COP21, "il ne sera pas éphémère, il ne s'arrêtera pas en 2015", promet Laurence Eymard.


Delphine Dauvergne | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires