Newsletter

Classement masters 2018 du "Financial Times" : les écoles françaises bien représentées, HEC sur le podium

Baptiste Legout
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L'Essec fait partie des écoles de commerce qui obtiennent les meilleurs résultats à notre sondage de satisfaction auprès des diplômés de 2010 et 2013
L'Essec progresse d'un rang cette année et se rapproche du podium. // ©  ESSEC
Rendez-vous attendu de septembre, le palmarès des masters en management du "Financial Times" révèle ses lauréats. Comme en 2017, l’université de Saint Gallen s’impose d’une courte tête devant HEC. Les établissements français ont toujours la cote : 25 d'entre eux figurent dans le top 100.

Le millésime 2018 du classement des masters en management du "Financial Times" ne surprendra guère les habitués. L’Université de Saint Gallen, en Suisse, conserve sa place de numéro 1, devant HEC. Quatrième en 2017, la London Business School décroche cette fois la troisième place, aux dépens de l’espagnole IE Business School, dixième cette année. L’Essec et l’ESCP Europe gagnent toutes les deux un rang et se retrouvent aux quatrième et cinquième rangs.

2018 2017 École Pays
1 1 University of St Gallen Suisse
2 2 HEC Paris France
3 4 London Business School Royaume-Uni
4 5 Essec Business School France, Singapour
5 6 ESCP Europe France, Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie
6 10 Università Bocconi Italie
7 15 University College Dublin: Smurfit Irlande
8 11 Rotterdam School of Management, Erasmus University Pays-Bas
9 9 Cems Non applicable
10 3 IE Business School Espagne

Les écoles françaises bien représentées

Avec l’ISC qui fait son entrée à la 93e place, après avoir obtenu l'AACSB en 2017 – une accréditation Equis ou AACSB est nécessaire pour entrer dans ce palmarès –, 25 écoles françaises sont maintenant représentées dans le top 100 de ce classement, conçu de manière à mettre en valeur les masters en management. Un type de formation correspondant parfaitement au modèle français des grandes écoles.

Sur le plan de la performance, les rangs des établissements évoluent peu, à l’exception des fortes chutes de l’EM Lyon, passant du 27e au 40e rang, de l’université Paris-Dauphine, reculant de la 68e à la 84e place et de La Rochelle Business School, qui décroche de la 75e à la 94e place. A noter, la progression de Skema (du 35e à 25e rang), qui devient la cinquième école française du palmarès.

2018 2017 École
2 2 HEC Paris
4 5 Essec Business School
5 6 ESCP Europe
17 16 Edhec Business School
25 35 Skema Business School
32 31 Iéseg School of Management
43 33 Grenoble Ecole de Management
39 29 Audencia Business School
40 27 EMLyon Business School
41 40 Neoma Business School
46 51 Kedge Business School
48 48 Toulouse Business School
51 50 IAE Aix-Marseille Graduate School of Management
52 53 Montpellier Business School
55 55 ESC Rennes
58 54 ICN Business School
60 59 Institut Mines-Télécom Business School
62 62 Essca School of Management
71 67 EM Normandie
72 80 EM Strasbourg Business School
77 81 Burgundy School of Business
84 68 Université Paris-Dauphine
93 Non classée ISC Paris
94 75 La Rochelle Business School
98 92 ESC Clermont

Méthodologie
Le "Financial Times" établit sa méthodologie à partir de deux enquêtes : l'une adressée aux écoles et l'autre, envoyée aux alumni, afin de déterminer salaires, taux de placement, mobilité internationale et satisfaction. Pour être éligibles, les business schools doivent bénéficier d'au moins une des deux accréditations majeures : Equis ou AACSB, et obtenir un taux de réponses des alumni d'au moins 20 %.

Les écoles peuvent présenter un programme Master in Business de leur choix. Si la majorité des établissements français font concourir leur programme grande école, ce n'est pas systématiquement le cas. Ainsi, Grenoble EM y présente son Master in International Business. Un programme destiné principalement aux étudiants étrangers et ne délivrant pas le grade de master.


Baptiste Legout | Publié le

Vos commentaires (3)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Philippe.

On peut souligner que SKEMA progresse de 4 places en France et intègre pour la 1ère fois le «TOP 7 des grandes écoles de commerce post-prépa françaises dans le classement du Financial Times 2018 du Master in management» (HEC- ESSEC- ESCP- EDHEC- SKEMA- AUDENCIA- EM LYON). Ce sont de très bonnes écoles de commerce post-prépa.

Fred.

L'effondrement continu de l'EMLyon est tout de même inquiétant, pour ce qui fût il n'y a pas si longtemps la 4e école... avec l'affaire wauquier il y a de quoi se demander sur ce qui se passe à la direction de cette école...

Philippe.

Si je ne me trompe pas, je pense qu’une erreur s’est glissée dans votre «Tableau de classement des écoles de commerce françaises». En fait, le bon classement du Financial Times du Master en management pour les «écoles de commerce françaises» est le suivant : 1. (2ème) HEC 2. (4) ESSEC 3. (5) ESCP 4. (17) EDHEC 5. (25) SKEMA 6. (32) Iéseg 7. (39) AUDENCIA => (au lieu de 8ème) 8. (40) EM LYON 9. (41) NEOMA 10. (43) GRENOBLE => (au lieu de 7ème) 11. (46) KEDGE 12. (48) TOULOUSE Etc.

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne