Newsletter

École 42 : un sous-marin dans la piscine

Emmanuel Vaillant
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Avec ses "chroniques d'une noyée", une jeune blogueuse tient le carnet de bord de son immersion dans l'épreuve finale de sélection à l'école 42. Une plongée drôle et pertinente... qui ne doit rien au hasard.

Le récit est précis, le ton est enlevé, souvent drôle, collant au plus près du quotidien des quelque 800 jeunes geeks qui travaillent en vase clos, quinze heures par jour, sept jours sur sept, depuis près d'un mois : jeune blogueuse "passionnée de numérique et d'innovations pédagogiques", Laurène Castor témoigne, dans un journal de bord en ligne intitulé "42, les chroniques d'une noyée", de la piscine, l'épreuve finale de sélection à 42, l'école du web lancée par Xavier Niel. Elle y raconte au fil... de l'eau et en toute franchise ses découvertes, ses échanges, ses doutes, ses fatigues et ses éclats de rire. Sortie de l'eau de ces "swim qualifications" prévue le 9 septembre 2013.

Une Candidate en mission

Et pourtant, Laurène n'a aucune intention d'intégrer cette école pour devenir une développeuse web. Car cette jeune blogueuse n'est pas une candidate comme les autres. Elle est ici en observation en tant que... chargée de mission d'innovations pédagogiques chez France Business School (FBS). "Attention ce n'est pas une mission undercover, prévient d'emblée Benoit Anger, le directeur de la communication de FBS. Laurène a décidé de mener cette expérience et a voulu aller plus loin que la simple observation extérieure en vivant cette expérience et en la partageant sur son blog personnel. C'est transparent – les responsables de 42 connaissent sa situation –, et intéressant pour tout le monde, pour FBS en particulier."

Un nouveau mode de recrutement en test

L'intérêt que porte cette école de management aux méthodes de recrutement de l'école de Xavier Niel ne tient pas au hasard. Depuis le printemps dernier, FBS teste un nouveau mode de sélection pour son programme grande école. Inspirés des méthodes d'assessment center en entreprises, les "Talent Days" visent, selon FBS, à "diversifier les profils d'étudiants en évaluant les candidats en situation et sur des compétences plutôt que sur des résultats à des épreuves académiques".

Plus intéressant vu de l'intérieur

Alors, à quelques jours de la rentrée des premières recrues issues de ces Talent Days, quels enseignements FBS espère tirer de cette immersion dans les locaux de 42 ? "C'est trop tôt pour le dire, estime Benoit Anger. Ce qui est sûr, c'est que ce récit in situ permet d'appréhender de manière concrète l'intensité de la piscine. Ce qui n'aurait pas été visible vu de l'extérieur." Quant à savoir si, à l'inverse, les Talents Days de FBS ont pu être "testés" par de vrais faux candidats, le directeur de la communication de FBS n'en "serait pas surpris". De bonne guerre.


Emmanuel Vaillant | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Ferrero.

Excellent article. Mais heu ... vous auriez pu croiser les sources et aller chercher d'autres témoignages, je pense par exemple au blog d'un certain Nate qui donne un autre point de vue tout aussi développé :) (http://nategoes42.tumblr.com/)