François Taddei : "Place à l'intelligence collective !"

SL
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Travail en groupe à la bibliothèque de l'université de technologie Belfort-Montbéliard
Travail en groupe à la bibliothèque de l'université de technologie Belfort-Montbéliard // ©  UTBM
Face à l'essor de la robotisation, le système éducatif doit évoluer pour que les étudiants apprennent "à coopérer pour faire des choses qu'on ne saurait pas faire individuellement", selon François Taddei. "ParisTech Review" poursuit sa série d'articles sur l'avenir de l'éducation avec une interview du directeur du Centre de recherches interdisciplinaires. Extraits.

"Si l’on est seulement capable de résoudre des problèmes classiques, on risque d’être remplacé par une machine ! Il faut que le système éducatif change car, dans le monde actuel, nous avons besoin de gens créatifs et innovants qui savent travailler en collectif", estime François Taddei, le directeur du CRI (Centre de recherches interdisciplinaires), dans une interview à "ParisTech Review".

Et de poursuivre : "Nous sommes confrontés dans le monde entier à des problèmes qu’on ne sait pas résoudre. Il faut donc développer les différentes formes d’intelligence et apprendre à coopérer pour faire des choses qu’on ne saurait pas faire individuellement. Typiquement, les entreprises embauchent des profils différents et complémentaires, qui peuvent ensemble faire des choses qu’aucun d’entre eux ne pourrait faire seul. Il est donc fondamental d’apprendre à travailler de manière collaborative le plus tôt possible, d’autant qu’on apprend beaucoup les uns des autres."

De ce fait, "l’enseignant ne doit pas simplement transmettre des savoirs mais être un mentor qui accompagne les projets des étudiants. Ainsi, l’enseignant ne doit pas être là pour leur dire ce qu’ils doivent faire mais pour les accompagner dans ce qu’ils souhaitent faire".

Lire l'intégralité de l'interview de François Taddei sur "ParisTech Review"


SL | Publié le