Newsletter

L'EM Lyon ouvre son capital à deux investisseurs : Qualium et la BPI

Muriel Florin
Publié le
Envoyer cet article à un ami
©Philippe Schuler
L'EM Lyon ouvre son capital à deux nouveaux investisseurs : Qualium et BPI France. // ©  ©Philippe Schuler
Après être passée du statut associatif au statut de société anonyme, l’EM Lyon poursuit dans cette logique en annonçant, jeudi 13 juin 2019, l’ouverture de son capital à deux investisseurs : Qualium et BPI France. 

L’opération, qui consiste à ouvrir le capital et la gouvernance à des partenaires privés, est novatrice dans le paysage des écoles de commerce de cette taille et de cette réputation. Selon Tawhid Chtioui, président du directoire et directeur général de l'EM Lyon business school, il s’agit de "franchir un nouveau cap et parvenir à figurer parmi les meilleures business schools européennes". L’école avait préparé cette évolution en modifiant ses statuts en septembre 2018 "en vue de renforcer ses fonds propres, tout en diversifiant l’actionnariat".

C’est la CCI Métropole de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne, fondatrice et principale actionnaire du groupe EM Lyon qui a annoncé cette "entrée en négociations exclusives avec Qualium Investissement et Bpifrance". Qualium (société de gestion soutenue par la Caisse des dépôts) et BPI France (détenu à parts égales par l’État et la Caisse des dépôts et consignations) deviendraient ainsi actionnaires d’Early Makers Group SA, la holding du groupe EM Lyon. L’opération, en cours de finalisation, devrait aboutir dans les prochains mois, précise la CCI, avec, à la clé, "un engagement d’apport en fonds propres d’environ 100 M€ sur les cinq prochaines années".

Chantier immobilier

EM Lyon business school compte actuellement 7.260 étudiants et six campus dans le monde (Lyon, Saint-Étienne, Casablanca, Shanghai, Paris, Bhubaneswar). Elle figure régulièrement en bonne place dans les palmarès comparant les écoles de commerce. S’agit-il seulement de financer les projets de développement du groupe ? La holding détient notamment la SCI EM Lyon 2022 qui porte un important projet immobilier. Et l’ouverture du capital s’inscrit aussi dans un contexte de déménagement du campus : l’année de ses 150 ans, l’école devrait quitter Écully pour Lyon Gerland.

Rester dans le giron de la CCI ne suffit plus. Après l’ouverture aux investisseurs, l’école devrait proposer 10% de son capital aux personnels et aux alumni via un fonds de placement. À terme, la CCI conserverait un peu plus de 40% du capital, selon nos informations. Elle bénéficierait aussi de droits spécifiques permettant notamment de préserver les principes fondamentaux de l’école : maintien d’une minorité de blocage pendant 10 ans, droits de veto sur les décisions majeures pour l’école pour garantir son excellence académique et son ancrage fort dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, droit de regard sur l’entrée de nouveaux partenaires au capital, etc.

Quel sera l’impact de cette stratégie sur le projet pédagogique et le coût des enseignements ? Aujourd’hui, les frais de scolarité avoisinent en moyenne 15.000 euros par an, selon le site de l’école. La logique de développement passe par un positionnement sur les "makers", à savoir "des acteurs de la transformation qui anticipent, relient des mondes, construisent et positivent, privilégient le passage à l’acte, apprennent l’action, portent des valeurs, dans une démarche collaborative". Cette logique devrait s’accompagner de la modularisation des enseignements et services.


Muriel Florin | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Coquet.

Comment La S.A compte t'elle contourner l'interdiction de verser des dividendes aux investisseurs ? L'investissement serait Il fait à la SCI ,laquelle recevrait un loyer de l'école et repartirait les résultats aux sociétaires etc.....? Le modèle Du montage de l'opération serait intéressant à connaître pour les autres écoles !