L'Élysée propose Antoine Petit pour présider le CNRS

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le siège du CNRS, rue Michel-Ange, à Paris.
L'Élysée a proposé Antoine Petit pour prendre la présidence du CNRS. // ©  Nicole TIGET/CNRS Photothèque
L'Élysée, sur proposition du Premier ministre, envisage de nommer Antoine Petit à la présidence du CNRS. La candidature de l'actuel PDG de l'Inria doit encore être validée par l'Assemblée nationale et le Sénat.
 // © Inria

Depuis le départ d'Alain Fuchs pour la présidence de PSL (Paris Sciences et Lettres), le CNRS est dans l'attente d'un nouveau président. L'Élysée a annoncé le 3 janvier 2018 envisager de nommer à ce poste Antoine Petit, actuel président-directeur général de l'Inria, organisme public de recherche dédié aux sciences et technologies du numérique.

Cet enseignant-chercheur, maître de conférences à l'université Paris-Sud avant d'enseigner à l'École normale supérieure, a effectué différentes missions au sein du ministère de la Recherche. Détaché au CNRS en 2004, où il devient directeur interrégional Sud-Ouest, il rejoint en 2006 l'Inria pour diriger deux centres de recherche. En 2010, il est nommé directeur général adjoint de l'organisme. Il en devient PDG en octobre 2014, pour un mandat de cinq ans.

Cette nomination par l'Élysée doit encore être validée par l'Assemblée nationale et le Sénat, après une audition auprès de la commission des affaires culturelles des deux chambres. En attendant cette validation, Anne Peyroche occupe la présidence par intérim du CNRS et ce, depuis le 24 octobre 2017.


Céline Authemayou | Publié le