Newsletter

L'université de Nîmes va délivrer le doctorat

De notre correspondant à Montpellier, Guillaume Mollaret
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Le site Vauban est le premier à avoir accueilli l'université de Nîmes
Le site Vauban est le premier à avoir accueilli l'université de Nîmes // ©  Guillaume Mollaret

L'université de Nîmes vient d'obtenir l'ouverture d'une école doctorale.

La plus petite et plus jeune université de France métropolitaine devient grande. Elle vient d'obtenir du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche sa première habilitation à délivrer le doctorat au travers de l'école doctorale "Risques et Société".

Elle devrait, dès 2016, accueillir une vingtaine de doctorants encadrés par 32 des 70 enseignants-chercheurs de l'établissement.

La pluridsiciplinarité en étendard

Dans les faits, l'université gardoise encadrait déjà des doctorants. Mais ceux-ci dépendaient administrativement d'autres établissements tels qu'Aix-Marseille Université ou l'université de Montpellier. "La création de l'école doctorale permettra également aux étudiants de l'École des mines d'Alès de s'inscrire en doctorat ou d'accueillir des étudiants d'autres universités sur les thématiques étudiées à Unîmes", avance la présidence, laquelle se félicite d'une création qui "assoit la légitimité de l'université de Nîmes".

L'école doctorale associera des enseignants-chercheurs des sciences "dures" et des sciences humaines. Les thèses développées au sein de l'école doctorale seront développées dans le droit fil de celles en cours comme "droit de l'eau et sécurité des populations", "risques sanitaires liés au transfert de polluants aux végétaux" ou encore "l'apport des approches physico-sociologiques pour l'amélioration de la formation à la gestion de crise". Tout un programme...


De notre correspondant à Montpellier, Guillaume Mollaret | Publié le

Vos commentaires (1)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
Franck Provoc.

"L'école doctorale associera des enseignants-chercheurs des sciences "dures" et des sciences humaines". Un doctorat en tauromachie, j'imagine ! Franckie