Les insolites d’EducPros : les vignes de l’université de Bourgogne

Timothée Brisson
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Avec les insolites d’EducPros, partez à la découverte du patrimoine des établissements d’enseignement supérieur français. Cette semaine, les vignes de l’université de Bourgogne.

Bourgogne aligoté, marsannay blanc et rouge, crémant de Bourgogne… autant d’appellations qui voient le jour dans les mains d’étudiants !

Dans le premier village de la côte de Nuits, Marsannay-la-Côte (21), l’université de Bourgogne jouit d’une petite exploitation viticole de deux hectares. Plantée en vigne en 1955, elle est depuis 1992 le terrain d’entraînement de l’Institut de la vigne et du vin « Jules-Guyot », composante de l’université.

Six cursus et quatre cépages

Du nom d’un célèbre scientifique du XIXe qui a travaillé, entre autres, sur la culture de la vigne, l’institut héberge six cursus de formation initiale en lien avec la viticulture dont une licence professionnelle «commerce des vins et œnotourisme», le diplôme national d’œnologue (DNO), une licence sciences-technologie-santé mention «sciences de la vigne» et enfin un master Terre-environnement, spécialité «vigne et terroir».

Les vignes comptent quatre cépages : le gamay, l’aligoté, le chardonnay et le pinot noir. Chaque année, les vendanges, réalisées par des professionnels et des apprentis-viticulteurs, permettent de produire 80 hectolitres de vin, soit près de 10.000 bouteilles !

Douze enseignants-chercheurs et six ingénieurs encadrent les quelque 200 étudiants de l’institut, qui viennent mettre en pratique leur apprentissage parmi les pieds de vigne du domaine : entretien, taille, vinification, auxquels s’ajoutent des éléments de gestion et de commerce. Le domaine de Marsannay donne lieu également à des activités de recherche, notamment dans le domaine des défenses naturelles de la vigne et de la microbiologie.


Timothée Brisson | Publié le