Newsletter

Palmarès 2018 des villes étudiantes : Lyon et Toulouse en tête

Delphine Dauvergne
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université Toulouse 1 Capitole - cloître - ©UT1 Capitole
Cette année, Toulouse partage avec Lyon la première place du palmarès des villes étudiantes. // ©  UT Capitole
Notre douzième classement des villes étudiantes sacre Lyon et Toulouse ex æquo. Et nouveauté, cette année, les lecteurs de l'Etudiant ont été sondés pour évaluer leur ville.

Une première place pour deux : Lyon et Toulouse sont ex-aequo de notre palmarès 2018 des villes étudiantes. Lyon conserve ainsi sa première place de l’an dernier, tandis que Toulouse renoue avec celle de 2015. Montpellier, Rennes et Grenoble les suivent dans un mouchoir de poche en nombre de points attribués.

Un éventail de formations très large

La présence de Lyon et Toulouse en haut du classement de ces 44 agglomérations s’explique notamment par leur offre de formations de prépas et grandes écoles. Elles figurent en effet dans le top 3, avec Paris. Lyon est également première des métropoles pour le taux de réussite en licence de ses étudiants, de 47,3 % (SIES, 2017).

La ville des Lumières s'inscrit également dans le top 3 des villes pour la culture, avec Paris et Aix-Marseille. Quant à Toulouse, elle marque des points avec son forfait étudiant de transports en commun à prix modéré (102 €).

Peu de changements du côté des grandes villes : Angers et Poitiers sont en tête et Dijon passe de la 4e à la 3e place. Pour les villes moyennes, le top 3 reste le même qu’en 2017 : La Rochelle, Chambéry et Pau.

La parole aux étudiants

Si ce palmarès des villes étudiantes 2018 évolue peu, il y a tout de même une nouveauté pour cette édition. Le lectorat de l'Etudiant a été sondé sur le site. Il leur a été demandé d’évaluer leur ville sur huit critères – le dynamisme, le budget, l’ambiance, la qualité de la vie, le logement, la culture, les transports et la santé – et de la recommander à de futurs étudiants.

Les résultats obtenus sont cohérents avec le classement traditionnel. Lyon et Toulouse détiennent d’importants taux de recommandation (respectivement 97 % et 99 %) et font aussi partie des quatre villes jugées les plus "dynamiques". Quant à La Rochelle, elle est perçue comme la ville étudiante la plus agréable à vivre.

Ce nouvel outil permet de recueillir des données plus proches de la réalité du quotidien des étudiants : Paris est ainsi classée dernière pour le coût de la vie. Saint-Étienne, Brest, Limoges et Poitiers semblent plus adaptées à leur budget. Un critère déterminant pour beaucoup d’entre eux.

Lire aussi sur letudiant.fr : Palmarès des villes étudiantes 2018–2019 : faites votre classement personnalisé


Delphine Dauvergne | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires