Newsletter

Réforme du lycée : Darcos dévoile la nouvelle seconde


Publié le
Envoyer cet article à un ami

Le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, a rendu publique le 21 octobre 2008, l'architecture de la classe de seconde qu'il compte mettre en oeuvre dans le cadre de sa réforme du lycée. La nouvelle seconde entrera en vigueur dès la rentrée 2009.    

1. L’année scolaire divisée en deux semestres                        

« Le découpage de l’année scolaire en trimestres, tel que nous le connaissons aujourd’hui n’est pas satisfaisant », a affirmé Xavier Darcos. « Désormais, a-t-il ajouté,    l’année scolaire sera divisée en deux semestres. Ce qui permettra d’organiser quatre rendez-vous annuels avec l’élève au lieu de trois aujourd’hui : deux conseils de mi-semestre, et deux conseils de fin de semestre. »  Entre ces deux semestres, fin janvier, une semaine sera consacrée aux oraux, aux bilans et à l’orientation.    

2. Des modules et 30 heures hebdomadaires              

Désormais, les élèves auront un bloc d’enseignements fondamentaux de 21 heures : français, mathématiques, histoire-géographie et éducation civique, sciences expérimentales, langues vivantes 1 et 2 et éducation physique et sportive. Sur l'année, l’élève devra également choisir quatre modules semestriels de trois heures hebdomadaires parmi la liste suivante :

Humanités : littérature française/ langues et cultures de l’Antiquité : latin, grec/langues vivantes étrangères ou régionales/arts et histoire des arts. Sciences : mathématiques/physique-chimie/sciences de la vie et de la terre/informatique et société numérique.
Sciences de la société : sciences économiques et sociales/initiation aux sciences de gestion/histoire et géographie.
Technologie : initiation aux sciences de l’ingénieur et de la production/initiation aux sciences médico-sociales/techniques d’atelier et de laboratoire/design/initiation aux technologies de l’hôtellerie et de la restauration/activités physiques et sportives.              

Les élèves  pourront changer de module au bout de six mois. « Cette organisation leur donne un droit au changement s’il s’avère à la fin du premier semestre qu’ils se sont manifestement trompés de voie », a affirmé le ministre. Cette nouvelle organisation permettra de diminuer le nombre de redoublements (15 % en seconde actuellement), qui coûtent chers et sont inefficaces, a conclu le ministre en substance. L’objectif de cette réforme est aussi, toujours selon Xavier Darcos, de mieux préparer les élèves au supérieur, « car un bachelier sur deux qui entre à l'université n’obtient pas de diplôme ». 

Avec ce système, certains professeurs pourraient voir leur cours déserté par les élèves au bout de six mois… Autre inquiétude : que faire des élèves qui débarquent en cours de maths au deuxième semestre sans avoir choisi ce module au premier. Ils risquent d’avoir quelques problèmes de niveau !  A cette interrogation, Xavier Darcos a répondu qu’il faudra prévoir des groupes de niveau.  

3. L’accompagnement inclus dans l’enseignement obligatoire   

Enfin, l’élève aura trois heures par semaine de soutien et/ou d’approfondissement, de remise à niveau, de travaux interdisciplinaires et d’aide à l’orientation. Pour ces heures, à côté des enseignants, les lycées pourront faire preuve d’autonomie. Ils auront la liberté par exemple de faire appel aux conseillers d'orientation-psychologues et à d’autres professionnels.              

Enfin, concernant les moyens, le ministre a rappelé qu’il ne supprimerait pas de postes au lycée, et que 600 emplois de professeurs supplémentaires étaient inscrits dans le projet de loi de finances pour 2009, pour les 200 lycées ayant le plus de difficultés.      


| Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires