Newsletter

Chercher une personnalité qui fait le supérieur

a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z


Biographie

Bernard LARROUTUROU

Directeur général de la recherche et de l'innovation depuis août 2018

Bernard Larrouturou est directeur général de la recherche et de l'innovation au ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche depuis le 27 août 2018. Il était chargé, depuis mars 2018, par Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, détablir un bilan et une synthèse des apports des "investissements d’avenir" et d’identifier les principaux axes stratégiques pour les grands investissements 2018-2022 du ministère. Ses premières recommandations devront être remises en septembre 2018.

X77 (major en 1980) et ingénieur diplômé de l'École nationale des ponts et chaussées (1982), Bernard Larrouturou soutient en 1987 une thèse de doctorat intitulée "Étude mathématique et modélisation numérique de phénomènes de combustion" à l’université Paris-Nord. Il est ensuite habilité à diriger des recherches, en 1990, à l’université Paris 6. 

Chargé de recherche à l'Inria de 1983 à 1987, puis directeur de recherche, Bernard Larrouturou est successivement membre, vice-président, puis président de la commission d'évaluation de cet institut.   

Directeur du Cermics (Centre d'enseignement et de recherche en modélisation informatique et calcul scientifique), laboratoire de l'École nationale des ponts et chaussées associé à l'Inria, pendant six ans (1990-1996), ce professeur de mathématiques appliquées enseigne à l’École polytechnique (1993-1996), où il préside le département de mathématiques appliquées de 1996 à 1999. 

Membre du conseil scientifique de Renault de 1995 à 1999, puis administrateur de Renault S.A., Bernard Larrouturou est administrateur de Simulog, une start-up qu’il dirige pendant deux ans (1996-1998).

Il est directeur général du CNRS de l’été 2003 à janvier 2006. En mars 2004, il présente un projet de réforme du CNRS. Suite à une grave crise en 2006 au sein de l'établissement-phare de la recherche publique française, Bernard Larrouturou est limogé. Il rejoint alors l’entreprise Schneider Electric comme directeur de l'innovation, poste qu'il quitte en mars 2008. 

En janvier 2009, Bernard Larrouturou est chargé par Valérie Pécresse, alors ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, d’une "mission sur l’évolution des établissements universitaires parisiens". Il rend son rapport à la rentrée 2009 et ses conclusions finales en février 2010.

Parmi ses activités de recherche appliquée, Bernard Larrouturou a été responsable ou coresponsable d’une douzaine de contrats de recherche, avec notamment Aérospatiale, Snecma, EDF ou encore Simulog. Auteur de nombreux ouvrages, publications et articles dans des revues internationales avec comité de lecture, il a également produit des notes aux comptes rendus de l'Académie des sciences et plusieurs contributions à des actes de conférences internationales.

Bernard Larrouturou est chevalier dans les ordres nationaux du Mérite et de la Légion d'honneur.

Né en 1958.

Biographie mise à jour en août 2018.