Rapprocher le doctorat de l'entreprise : des pistes pour renforcer la compétitivité française

Céline Authemayou et Étienne Gless
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Docteurs-SorbonneUniversités-mai 2011 ©C.Stromboni
Docteurs-SorbonneUniversités-mai 2011 ©C.Stromboni
Une thèse n'est pas un PhD. En France, le diplôme de doctorat souffre d'un manque de reconnaissance de la part des entreprises qui se montrent frileuses à embaucher des chercheurs qui ont passé trois ans, voire plus, à décortiquer un sujet. Résultat : le taux de chômage des docteurs est plus élevé que celui des titulaires de masters. C'est cette spécificité française que pointe une étude du Commissariat général à la stratégie et la prospective, qui propose plusieurs pistes d'action pour remédier à cette situation. De leur côté, après trois ans d'expérimentation, les écoles d'ingénieurs viennent de lancer le parcours "Compétences pour l’entreprise" dont l'objectif est également de favoriser l'insertion professionnelle des docteurs dans le privé.

Sommaire du dossier

  • Rapprocher le doctorat de l'entreprise : des pistes pour renforcer la compétitivité française

  • Céline Authemayou et Étienne Gless | Publié le