L’EDC Paris Business School inaugure son nouveau campus à la Défense

Malika Butzbach
Publié le
Envoyer cet article à un ami
L’EDC Paris Business School inaugure son nouveau campus à la Défense
Les nouveaux bâtiments de l'EDC sont situés à Puteaux, à proximité du quartier de La Défense. // ©  EDC Paris
Plus qu’un nouveau campus, le déménagement de l’EDC Paris Business School marque un point d’étape dans le plan stratégique de l’école. Ces locaux ont été conçus pour renforcer une pédagogie active et un apprentissage "en mode projet". Des enjeux qui seront poursuivis dans les axes de développement de l’établissement, à travers la diversification et la personnalisation de l’offre de formation.

Une vue sur la Défense, une surface de 7.000 m² sur huit étages et pas d’amphithéâtre. Le nouveau campus de EDC Paris Business School, inauguré le 3 novembre, a de quoi surprendre. "Nous avons une salle de conférence de 130 places, avec plusieurs écrans et micro qui permettent de suivre un cours en captation vidéo dans les meilleures conditions", explique le directeur de l’établissement William Hurst. "Pour autant, il ne s’agit pas de dire que nous allons faire 20% ou 30% de nos cours en vidéo. Nous n’avons aucun objectif chiffré et restons très attachés à la proximité entre les étudiants et leurs enseignants."

Pôle universitaire Léonard de Vinci : 120 millions d'euros pour son nouveau plan stratégique

Un campus "ouvert" pour une pédagogie active

William Hurst revendique un campus "ouvert", avec des salles immersives, un incubateur, des espaces collectifs et des "learning bubbles"… Tout a été conçu pour renforcer une pédagogie active et un apprentissage en mode projet. Pour les travaux, le groupe Planeta, auquel appartient l’EDC, a déboursé 20 millions d’euros.

Depuis septembre, ce nouveau campus situé à Puteaux, à quelques pas du site de La Défense, accueille les étudiants de EDC Paris Business School en bachelor et Programme grande école. "Après deux années à jongler entre présentiel et distanciel, ça fait vraiment plaisir de revenir dans de nouveaux locaux", témoigne Nicolas, inscrit en spécialisation International Business et président de l’association Promo EDC 2023.

Préserver le tropisme de l’établissement et diversifier l’offre de formation

Plus qu’un déménagement, ce nouveau campus marque un point d’étape dans le plan stratégique de l’école "ProudtobeEDC2022", trois ans après l’arrivée de William Hurst à la direction. Durant cette période, l’EDC s’est développée, augmentant ses effectifs étudiants, passant de 1.200 à 2.200, ainsi que ceux des professeurs permanents qui sont dorénavant 45. Devenue une école multi-sites à Paris et à l’étranger (Barcelone, Rabat et Lausanne), l’école a également diversifié son offre de formation, en proposant six master of sciences (Msc).

"Nous n’oublions pas notre tropisme vers le 'business development' et l’entrepreneuriat, insiste William Hurst, des cours sur ces disciplines sont obligatoires pour le PGE et le bachelor'. Au contraire, l’établissement renforce sa spécialisation avec une signature pédagogique baptisée "Dive", pour "Developer, innovator, value creator, entrepreneur". La personnalisation et la flexibilité des parcours sont également renforcées : 15 spécialisations sont proposées dans le cadre du PGE ainsi que trois parcours d’excellence et un parcours élève-entrepreneurs.

Un an de crise sanitaire : comment les pratiques pédagogiques ont-elles évolué dans l'enseignement supérieur ?

Un prochain plan stratégique présenté en 2022

Pour 2022, l’idée est de généraliser les doubles diplômes, les rendant accessibles à l’ensemble des étudiants. "Nous allons pour cela renforcer nos partenariats avec les écoles d’ingénieurs, notamment avec l’École de Biologie Industrielle. Sa spécialisation cosmétologie nous intéresse puisque nous proposons nous-mêmes un parcours d’excellence luxury management", explique William Hurst.

Prochaine étape ? Le plan stratégique de l’école qui sera présenté en 2022 et dont l’élaboration sera "collaborative", indique le directeur de l’établissement. Rendez-vous est donc pris pour l’année prochaine.


Malika Butzbach | Publié le