Newsletter

Nouvel élan pour le cours Hattemer

Sophie de Tarlé
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Le cours privé qui sommeillait rue de Londres à Paris, prend un nouveau départ. Racheté il y a un an, la nouvelle direction a de nombreux projets de développement.

Quand on rentre au Cours Hattemer, c'est la surprise  : les murs des couloirs sont tapissés de photos d’anciens célèbres, qui ont tous laissé un petit mot sur les souvenirs émus qu’ils ont gardé de leur école. Même Jacques Chirac s’y est collé. Le cours privé Hattemer, qui scolarise des enfants de la maternelle au bac, compte, en effet, parmi ses anciens un nombre impressionnant de célébrités : Jean d’Ormesson, Christophe Dechavanne, Michel Polnareff, Brigitte Bardot et même Anne Sinclair et Véronique Sanson !

Mais, depuis quelques années, le cours vivait un peu sur sa gloire passée et souffrait d’un manque d’argent et d'une dégradation de ses locaux. Jean-Pierre Jousse qui dirigeait l’établissement depuis plus de 20 ans avec son épouse, l'a finalement cédé en janvier 2012. Pierre Lansonneur a ainsi pris la direction de l’école, avec ses associés Jean Schmitt et Philippe Sereys de Rothschild. Le cours scolarise 1.500 élèves de la maternelle au bac, dont la moitié par correspondance. Les classes comptent entre 15 et 25 élèves.

Vers la création d'une fondation

"Si la pédagogie reste très actuelle, le cours sommeillait et avait un urgent besoin d’innovation", affirme Pierre Lansonneur qui fourmille de projets. Confortant la tradition artistique de l’école, une section de bac ST2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) a été ouverte à la rentrée 2012. Seuls trois établissements publics la proposent dans la capitale.

Le Cours Hattemer va aussi clairement orienter son enseignement vers le bilinguisme. Un développement à l’étranger n’est d’ailleurs pas à exclure. Des stages de révision sont aussi proposés aux élèves durant les vacances scolaires, ainsi que des stages d’activités périscolaires pour les plus jeunes. Une maison d’édition sera aussi créée afin de commercialiser les livres de méthode (lecture, calcul..) qui pour l'instant ne sont vendus que dans l'enceinte de l'établissement.

Le cours par correspondance va également continuer à se développer avec la création d’une plateforme numérique permettant aux enfants de se connecter dans un espace de travail commun via Internet. "Enfin, nous sommes en train de créer une fondation, nous mobiliserons notre réseau d’anciens afin de développer des bourses, l’intégration d’élèves handicapés, la recherche pédagogique", ajoute le directeur. Le cours Hattemer veut s’ancrer dans le XXIème siècle en essayant de ne pas perdre ses fondamentaux. Jean d’Ormesson, un fidèle de l’association des anciens d’Hattemer, peut être rassuré.


Sophie de Tarlé | Publié le

Vos commentaires (4)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
cecile Molin.

Mes enfants sont aux cours Hattemer. Ma fille depuis la seconde ou elle a intégrer une classe pilote. Elle va obtenir cette année son bac avec mention a 17 ans. Mon fils y est rentré en 8em. Il est en 6 em pilote et ça se passe très bien.J ai pu constater l ouverture d esprit et la bien brillance des professeurs.Un suivit très personnalisé. A Hattemer on laisse la chance aux enfants de réussir. On accompagne votre enfants vers l excellence. Si l enfant le comprend ce n est que bénéfique pour lui. Toutes les écoles publics et semi privé devraient prendre l exemple sur Hattemer. Le seul regret le coup de la scolarité.

pichot.

Je suis très surprise de constater l'état de délabrement des locaux. de cet établissement. Tables non stables, chaises peu confortables. Tableaux en ardoise... D'un autre temps . Les frais scolaires sont très élevés. Je ne trouve pas normal que les équipements soient en si mauvais états.

Dr.Paul-Ghislain Coupan.

Ancien du cours Hattemer dans les années 50,je conserve un souvenir très vif des excellents professeurs de cette époque,en particulier Monsieur QUERVELLE , Monsieur BONHOUr ainsi que Monsieur FERRIER. Ayant obtenu des premiers prix en latin et en anglais,je me souviens de la solennelle distribution des livres remis par le Professeur FLAMMARION salle Pleyel. Les mères,dans les petites classes assistaient aux cours,la mienne tricotait et j'entendais son bracelet cliqueter a chaque point!.La formation reçue et la méthode de travail m'ont permis de faire Médecine,de réussir à l'internat,d’acquérir trois spécialités et de terminer mes activités médicales,a 75 ans, en tant qu'expert clinicien.Tout a commencé aux cours Hattemer,dirigés à l 'époque par Monsieur PRIGNET. Encore merci a cette vénérable institution a qui je souhaite longue vie.

PEINCHAUD Claude.

ancien du cours Hattemer dans les années 1932, je tiens à vous remercier de votre accueil en ces dates. Je suis encore ému en y pensant. Je savais à peine écrire. La vingtaine d'élèves se répartissaient autour d'une grande table, les parents assistaient au cours et repartaient à la fin avec nous. Ils devaient ensuite faire travailler leur enfant à la maison. Quel dévouement ! quel abnégation ! Pour enfin prêter son enfant qu'à des maîtres expérimentés et dévoués. Je suis entrain d'écrire toute ma vie, vous en faites partie. Je suis père de 5 enfants qui nous ont donné 12 petits enfants et 7 arrières. Ma carrière se déroula pendant 35 ans chez Saunier Duval en temps que directeur adjoint des approvisionnements. Toute ma vie est heureuse. Encore merci