Neoma refond son programme grande école pour anticiper les mutations de son environnement

Dahvia Ouadia
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Neoma refond son programme grande école pour anticiper les mutations de son environnement
Le campus rémois de Neoma accueille, comme celui de Rouen, les étudiants du programme grande école. // ©  Neoma
Neoma Business School annonce la refonte de son programme grande école. Ce nouveau PGE est articulé autour de trois grandes thématiques d’actualité, de quatre nouveaux parcours et de nouvelles approches pédagogiques.

Une nouvelle refonte de PGE dans l’univers des écoles de commerce. Neoma annonce l’évolution de son programme Grande école qui s’inscrit dans un "processus naturel d’évolution" : "Notre PGE doit sans cesse anticiper les mutations de notre environnement", explique Delphine Manceau, directrice de Neoma BS.

Trois thématiques structurantes

Trois thématiques vont structurer le nouveau cursus : devenir acteur du monde de demain ; appréhender les nouveaux métiers et adresser les enjeux de la transition durable. "Ces thématiques ont été définies à l’automne 2019, mais elles sont toujours d’actualité surtout que les nouveaux métiers vont arriver plus vite que prévu avec l’accélération de la digitalisation liée à la crise", prévoit la directrice de Neoma BS.

Les trois thématiques vont irriguer le programme grande école. Chacune d’entre elles sera introduite par un séminaire qui permettra aux étudiants de "structurer leur réflexion sur ces sujets complexes". Ensuite, des cours et des conférences animés par des experts compléteront le dispositif.

Lire aussi : ESCP BS rénove son programme phare pour répondre aux enjeux de demain

Quatre parcours spécifiques

Par ailleurs, Neoma propose quatre nouveaux parcours spécifiques. Deux parcours – Future in Europe et Future in Latin America – sont orientés vers l’international. "Ils sont construits sur le même modèle que notre parcours Future in Asia lancé en 2019. Ils proposeront aux étudiants qui suivront ces parcours de passer deux semestres académiques dans deux pays différents et de réaliser deux stages sur place", résume Delphine Manceau.

Pour ces deux parcours, l'école s’appuie sur son réseau de partenaires locaux pour garantir aux étudiants une expérience académique de qualité et une immersion locale. "En tout ce sont 17 partenaires académiques qui nous accompagnent dans ces deux régions pour la préparation de doubles diplômes", précise la directrice. Par exemple, pour le parcours en Europe, l’école a noué un partenariat avec IE Business School en Espagne.

Les deux autres parcours proposent des cursus d’expertise : en finance, 'Global in finance' et en RSE, 'Global in CSR'. "Grâce à ces parcours, les étudiants pourront confronter les points de vue et se construire une vision solide et mondialisées sur les questions de finance ou de RSE", précise l'école. Les étudiants suivront deux semestres académiques à l’international dans des universités reconnues pour ces spécialisations, à l’image de Bentley University aux Etats-Unis en finance.

Lire aussi : Neoma renforce son ancrage parisien avec un campus agrandi

L’apprentissage entre étudiants

Neoma propose aussi une nouvelle approche pédagogique pour son PGE basée sur l'apprentissage entre pairs. "L’étudiant est porteur de savoirs. Aussi nous proposons un dispositif de peer learning dont l’objectif est d’activer les méthodes de partages et d’échange", estime ainsi Delphine Manceau.

Dans ce contexte, l’idée est de capitaliser sur les connaissances des étudiants et leur volonté de les transmettre à leurs camarades. Des professeurs les accompagnent dans cette transmission en aidant les étudiants 'mentors' à prendre conscience de leurs savoirs et en utilisant la bonne méthode pour les transmettre. "Les étudiants issus de prépas technologiques peuvent apporter leurs connaissances en comptabilité à leurs pairs, tandis que les étudiants de la voie économique apporteront leur expertise en économie", ajoute-t-elle.

La rentrée 2020, sous le signe du blended learning

Neoma, à l’image des autres établissements du supérieur, prépare sa rentrée en imaginant trois scénarios : celui d’une reprise normale en présentiel, celui d’un mixte présentiel et distanciel et enfin celui d’un reconfinement total.

"Nous avons choisi de privilégier du blended-learning pour la rentrée avec 60% de présentiel et 40% de distanciel. Nous avons aussi décidé de décaler la rentrée des étudiants du PGE au 20 septembre ainsi que celle des programmes très internationaux", précise Delphine Manceau.

L’école décide aussi de favoriser les mobilités entrante et sortante. "Beaucoup d’étudiants ont envie de partir à l’étranger cet automne. Nous laissons donc le choix aux étudiants et à leurs familles". Ceux qui devaient partir pourront le faire avec des possibilités d’aménagement et des changements de destination. Ainsi près de 550 étudiants devraient pouvoir partir à l’automne auprès de 31 partenaires académiques.

Les étudiants internationaux pourront aussi intégrer les programmes de Neoma soit en distanciel pour commencer avec une rentrée décalée à octobre, soit en rentrée décalée en janvier.


Dahvia Ouadia | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires