Newsletter

"Le numérique au service de la révolution éducative", la chronique d'Emmanuel Davidenkoff

ED
Publié le
Envoyer cet article à un ami

La révolution numérique est en marche. Les gagnants sont ceux qui mettront élèves et étudiants au cœur de leurs attentions.

S'il fallait trouver des indices de la révolution éducative qui s'annonce, ce 2 octobre 2013 serait à marquer d'une pierre blanche. Trois événements, chacun illustrant un des aspects de cette révolution, vont scander la journée.

Ce sera, à l'heure de l'ouverture des boutiques, l'apparition sur les étals des libraires de la traduction française du best-seller mondial de Ken Robinson, L'Elément (éditions playBac), déjà traduit en 22 langues. Universitaire réputé, collectionneur de récompenses académiques, globe-trotter des réformes éducatives (il conseille les gouvernements sur tous les continents), Robinson doit aussi une partie de son aura à ses dons pour le stand-up, qui ont fait de lui une des superstars des conférences TED, vidéos de 20 minutes diffusées via internet avec les plus grands savants du monde (1).
Plus de 300 millions de personnes, dans 150 pays, ont regardé au moins une fois Ken Robinson refaire l'histoire de l'éducation depuis les Lumières, brocardant des systèmes standardisés et impersonnels produisant de l'écolier comme les chaînes de fast food les hamburgers. Son credo : il faut valoriser la créativité, individualiser l'enseignement, réinventer la relation pédagogique.

Lire la suite de la chronique d'Emmanuel Davidenkoff sur lexpress.fr


ED | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires