On en parleUniversités : 1.000 emplois annoncés, 40% gelés
Actu | Politique

Création d'une fondation d'université (2) : l'expérience de Cergy-Pontoise

Solène L'Hénoret  |  Publié le

0 commentaire

L'université de Cergy-Pontoise s'apprête à déposer les statuts de sa fondation. Suivra à la rentrée 2010 une première campagne de levée de fonds. Christel Beriot et Roxana Family, deux actrices clés de la création de cette fondation, sont revenues, lors de la V sup>e Conférence sur le fundraising pour l'enseignement supérieur et la recherche, sur les grandes étapes du processus.

Autonome depuis le 1er janvier 2009, l'université de Cergy-Pontoise a préparé la création de sa fondation dès 2008 en nommant une chargée de mission développement et fondation, Roxana Family, enseignant-chercheur et cofondatrice de la chaire Droit & Éthique des affaires. C'est à l'automne 2008, avec la mise en place du service dédié au fundraising et le recrutement comme chef de service de Christel Beriot pour son expérience du mécénat au Centre Pompidou et à la Fondation de France, que le processus s'est accéléré.

Première étape : l'audit interne

Les 11 et 12 septembre 2008, une dizaine d'acteurs de l'université de Cergy ont été réunis dans un hôtel parisien avec des objectifs clairs : réfléchir au positionnement de l'université, à la place de sa fondation et aux projets et besoins financiers de la campagne de levée de fonds.
 
« Partir de la base pour que chacun se reconnaisse dans la fondation et y trouve son intérêt. » Ce principe, posé par Roxana Family, s'est traduit, entre novembre 2008 et février 2009, par des rencontres avec les directeurs de laboratoires et responsables des différentes composantes pour identifier les projets émanant de leurs équipes.

Positionnement et développement de l'argumentaire

Mobilisant les compétences du service communication, une plaquette de présentation de la fondation a été réalisée. Le positionnement de l'université de Cergy y est capital : « L'université souffre d'un déficit d'image, rapporte Christel Beriot. L'accent a donc été porté sur nos atouts différenciants : proximité avec les entreprises, ancrage territorial fort, taille humaine, réactivité et dynamisme des enseignants-chercheurs avec des projets qui voient le jour. »

Les projets pour lesquels la levée de fonds est organisée y sont ensuite présentés autour de trois axes : recherche (semestres de recherche thématique, bourses de recherche), accès au savoir (bourses d'études, environnement numérique de travail, institut de formation doctorale) et chaires d'excellence.

Sollicitation-test : l'épreuve de vérité

À partir de février 2009, l'équipe de fundraising teste l'argumentaire (image, projets et budgets) auprès des entreprises et collectivités. « Sur les 70 entreprises sollicitées, 25 se sont prêtées au jeu. C'est la présidente de l'université qui adressait les courriers et allait aux rendez-vous, accompagnée de Christel Beriot ou de moi-même et d'une personne du cabinet Philanthrôpia », se souvient Roxana Family. Selon cette dernière, c'est le professionnalisme de la démarche et l'implication de la présidente qui ont plu aux entreprises. Et Christel Beriot de souligner l'importance de l'accompagnement par un cabinet spécialisé en fundraising « pour structurer la démarche, mais aussi pour légitimer l'action en interne ».

Cette phase de sollicitation a permis d'identifier les membres fondateurs : une grande banque, un acteur important du BTP, une entreprise majeure des télécoms et la Communauté d'agglomération de Cergy-Pontoise, qui ont décidé d'accompagner la création de la fondation en lui apportant 1,6 million d'euros. Elle a également déterminé la composition du comité de campagne, des chefs d'entreprise qui ouvrent leurs réseaux pour aider la levée de fonds.

La première fondation partenariale avec une communauté d'agglomération parmi ses membres fondateurs

Depuis novembre 2009, l'équipe de fundraising travaille sur les statuts juridiques : être la première fondation partenariale à compter parmi ses membres fondateurs une communauté d'agglomération a suscité beaucoup de questions et de nombreux échanges avec le ministère.

L'objectif des prochains mois est l'élaboration du plan de sollicitation pour identifier les cibles et lancer la première campagne de levée de fonds dès la rentrée universitaire 2010. Pour laisser à Christel Beriot le temps de rencontrer les entreprises, un chef de service adjoint vient d'être embauché. Roxana Family précise que c'est là l'une des clés du succès : « Pour créer une fondation, il est indispensable de recruter des professionnels qui y travaillent à plein temps. »

Solène L'Hénoret  |  Publié le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :