En ce momentEdTech : 12 start-up françaises à suivre
On en parleLe Cneser vote en faveur du projet de loi sur l'entrée à l'université
Actu | Gouvernance

Communication dans le supérieur : les réseaux sociaux, l'affaire de tous

Isabelle Maradan  |  Publié le

0

© Gertrude O'Byrne
98% des écoles et des universités sont désormais présentes sur facebook. // © Gertrude O'Byrne

La montée en puissance du digital impacte désormais le travail de tous les communicants des écoles et des universités. Près de la moitié d'entre eux consacrent au moins trois heures par semaine aux réseaux sociaux, selon les résultats de l'Observatoire de l'Arces rendus publics le 4 juin 2015.

"Le métier de communicant ne se limite pas à concevoir des plaquettes et organiser des séminaires !", lançait la présidente de l'Association des responsables de communication de l'enseignement supérieur il y a un an, lors de l'édition 2014 des prix de la communication décernés par l'association.

Si les plaquettes et brochures figurent toujours en tête des outils utilisés par les communicants des écoles et des universités, les réseaux sociaux font désormais partie des incontournables. C'est l'un des enseignements de l'Observatoire des métiers de la communication dans le supérieur réalisé par l'Arces et publié jeudi 4 juin 2015 à l'occasion des 30 ans de l'association et des 10 ans de cet Observatoire. Plus des trois quarts des 220 communicants interrogés (des communicantes dans plus de 8 cas sur 10) exercent en université ou école d'ingénieurs. La montée en puissance d'Internet comme outil de communication est d'ailleurs ce qui a le plus marqué ces communicants ces 10 dernières années.

98% des établissements sur Facebook

Presque tous les établissements (97%) sont désormais présents sur les réseaux sociaux. Le bond de la présence des écoles et des universités sur ces réseaux était particulièrement marqué lors de la précédente enquête menée par l'Arces il y a deux ans : 94% des établissements disaient alors être présents sur les réseaux sociaux, contre moins de 70% deux ans auparavant.

Aujourd'hui, leur présence se diversifie : la quasi-totalité des établissements (98%) est sur Facebook. Ils sont plus de 9 sur 10 à utiliser Twitter. Et les trois quarts d'entre eux sont sur Youtube et sur Linkedin (73%, contre 40% seulement sur Viadeo).

Des réseaux chronophages

Pour 93% des professionnels interrogés, la communication digitale a pris une part très ou plutôt importante dans la communication de leur établissement en termes de personnels. La montée en puissance du digital impacte désormais le travail de tous les communicants. Au-delà des community managers, elle concerne aussi les directeurs, les graphistes, les concepteurs-rédacteurs, les chargés de com' et les attachés de presse, sachant que les relations avec la presse sont toujours citées comme la mission principale des services communication des établissements d'enseignement supérieur, devant la communication avec les étudiants de l'école ou de l'université et auprès du grand public.

Les trois quarts des communicants interrogés estiment également que le digital a pris une part très ou plutôt importante en termes de temps dans la communication de leur établissement. Près d'un tiers des communicants consacrent entre 3 et 5 heures par semaine aux réseaux sociaux de leur établissement et un sur 10 y passe même plus de dix heures. Seuls 12% d'entre eux ne s'estiment pas concernés par les réseaux sociaux de leur établissement.

Les réseaux sociaux : pilier de la communication de recrutement

Les futurs candidats sont la cible prioritaire de ces réseaux, devenus une composante majeure de la communication de recrutement des étudiants, devant les salons et les journées portes ouvertes. En perte de vitesse des stratégies pour attirer les foules : les mailings, tout comme les événements à destination des prescripteurs (professeurs et conseillers d'orientation, principalement) ou encore les sites Web dédiés des écoles, site événementiels pour les admissions.

Comme le constatent les trois quarts des communicants interrogés par l'Arces, les outils et supports conçus ont beaucoup changé ces 10 dernières années. Gutenberg peut toutefois reposer en paix, l'imprimeur reste le prestataire de service avec lequel les communicants travaillent encore le plus.

Portrait-robot du communicant 2015 dans le sup'
- Le communicant est une femme (83% des cas)

- Elle a 40 ans (âge moyen)

- Elle est responsable de communication ou directrice de la communication (près de 50% des cas)

- Elle fait partie du comité de direction (56% des cas, avec une progression de 10 points en 10 ans)

- Elle travaille à temps plein (dans 9 cas sur 10) et exerce ce poste depuis moins de 5 ans (pour 57%)

- Elle est titulaire d'un bac + 5 et a suivi une formation initiale en communication (dans 6 cas sur 10)

- Elle fait partie d'un service de 11 personnes, quand elle exerce en école de commerce, de 7 à l'université, de 4 en école d'ingénieurs

Isabelle Maradan  |  Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :