En ce momentSebastian Stride : "Les classements mondiaux ne sont fondamentaux que pour une minorité d'établissements"
On en parlePalmarès 2018 : les écoles d'ingénieurs en mouvement
Actu | Budget

Hausse des effectifs étudiants : la répartition entre universités des 100 millions d'euros

Baptiste Legout, Aurore Abdoul-Maninroudine  |  Publié le

1

Université Paris Descartes Paris 5 - Etudiants en licence 1 de droit - Malakoff - 28 septembre 2015
Les 15 millions restants pourraient abonder une enveloppe soutenant des politiques publiques, comme l'accueil d'étudiants réfugiés. // © Camille Stromboni

TABLEAUX. La répartition de la dotation spécifique de 100 millions d'euros est désormais connue. Si certaines universités s'apprêtent à recevoir plus de 3 millions d'euros, personne n'est laissé pour compte, grâce à une dotation plancher, par établissement, de 200.000 euros.

Chose promise, chose due. Les établissements d'enseignement supérieur viennent de recevoir un courrier du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche leur notifiant le montant de la rallonge budgétaire dont ils bénéficieront pour 2017. Une dotation spécifique de 100 millions d'euros a été prévue pour faire face à l'afflux de 32.000 étudiants supplémentaires à la rentrée 2016.

Pour les universités, cette dotation a été calculée "en fonction de la progression des effectifs depuis 2013". Au total, près de 76 millions d'euros ont été répartis entre les 74 universités : Aix-Marseille Université, l'université Claude-Bernard-Lyon 1 et l'université de Lorraine reçoivent la dotation la plus importante, avec des montants supérieurs à 3 millions d'euros chacune. 13 universités reçoivent, quant à elles, 200.000 euros, une somme plancher accordée à chaque établissement, même si leurs effectifs restent stables ou diminuent.

Les écoles d'ingénieurs se partagent 5 millions d'euros. Là encore, personne n'est lésé : un montant de 50.000 euros est accordé a minima. La dotation attribuée aux ENS (Écoles normales supérieures) atteint près d'un million d'euros et celle des IEP (instituts d'études politiques), 720.000 euros.

Environ 15 millions d'euros restent non affectés : ils pourraient abonder une enveloppe en faveur des "politiques publiques", comme de mesures en faveur de l'accueil d'étudiants réfugiés. La totalité des moyens 2017 sera présentée lors du Cneser du 12 décembre 2016.

Les dotations supplémentaires des universités

UniversitéRallonge budgétaire 2017
AIX-MARSEILLE 3.294.671 €
LYON 1 3.257.507 €
LORRAINE 3.243.043 €
GRENOBLE-ALPES 2.884.264 €
CAEN 2.614.638 €
AMIENS 2 537 904 €
BRETAGNE OCCIDENTALE 2.381.557 €
REIMS 2.295.441 €
ROUEN 2.257.228 €
STRASBOURG 2.231.247 €
BORDEAUX 2.173.836 €
NICE 2.135.837 €
TOULOUSE 3 2.001.245 €
PARIS 12 1.891.431 €
POITIERS 1.866.642 €
CERGY-PONTOISE 1.827.053 €
ORLÉANS 1.822.700 €
ARTOIS 1.755.122 €
TOULOUSE 2 1.692.293 €
NANTES 1.534.245 €
SAINT-ÉTIENNE 1.403.445 €
PARIS 5 1.400.254 €
LILLE 2 1.247.490 €
RENNES 2 1.220.625 €
ÉVRY-VAL-D'ESSONNE 1.061.935 €
MONTPELLIER 1.045.256 €
BESANÇON 952.815 €
LA RÉUNION 904.686 €
TOURS 889.777 €
LILLE 3 878.907 €
LIMOGES 875.626 €
DIJON 830.675 €
MARNE-LA-VALLÉE 817.455 €
LA ROCHELLE 808.602 €
CHAMBÉRY 755.837 €
INU JEAN-FRANÇOIS-CHAMPOLLION 718.344 €
PARIS 11 689.553 €
NÎMES 683.838 €
PARIS 7 654.729 €
PAU 619.015 €
MULHOUSE 608.818 €
LYON 2 587.935 €
NOUVELLE-CALÉDONIE 554.159 €
BORDEAUX 3 539.622 €
ANGERS 523.781 €
VALENCIENNES 514.924 €
POLYNÉSIE FRANÇAISE 500.581 €
PARIS 4 467.955 €
LE HAVRE 447.075 €
LYON 3 436.237 €
PARIS 6 435.202 €
CLERMONT-FERRAND 2 431.243 €
CLERMONT-FERRAND 1 420.082 €
GUYANE 404.323 €
ANTILLES 387.523 €
TOULOUSE 1 341.022 €
TOULON 329.637 €
PARIS 2 316.691 €
BRETAGNE SUD 274.407 €
CORTE 248.129 €
CUFR MAYOTTE 247.857 €
AVIGNON 200.000 €
LE MANS 200.000 €
LILLE 1 200.000 €
LITTORAL 200.000 €
MONTPELLIER 3 200.000 €
PARIS 1 200.000 €
PARIS 3 200.000 €
PARIS 8 200.000 €
PARIS 10 200.000 €
PARIS 13 200.000 €
PERPIGNAN 200.000 €
RENNES 1 200.000 €
VERSAILLES-SAINT-QUENTIN 200.000 €

Les dotations supplémentaires des écoles d'ingénieurs

Ecoles d'ingénieursRallonge budgétaire 2017
UT TROYES 633.436 €
UT BELFORT-MONTBÉLIARD 472.936 €
INSA DE STRASBOURG 407.964 €
INSA CENTRE VAL-DE-LOIRE 316.800 €
CENTRALE NANTES 236.758 €
CENTRALESUPÉLEC 219.085 €
INSA LYON 184.500 €
UT COMPIÈGNE 180.790 €
ENSIIE 178.081 €
GRENOBLE INP 177.500 €
CENTRALE LILLE 174.286 €
CENTRALE MARSEILLE 170.208 €
CENTRALE LYON 165.500 €
INSA RENNES 164.612 €
ENI SAINT-ÉTIENNE 137.898 €
ENSC MONTPELLIER 115.099 €
BORDEAUX INP 105.142 €
ENSEA DE CERGY 95.644 €
INSA ROUEN 75.128 €
SUPMECA 66.694 €
ENSCI 63.000 €
ENSC PARIS 53.000 €
ENSC RENNES 52.000 €
ENSMA POITIERS 52.000 €
ENSAIT ROUBAIX 51.939 €
ENI BREST 50.000 €
ENI TARBES 50.000 €
ENSAM 50.000 €
ENSC LILLE 50.000 €
ENSI CAEN 50.000 €
ENSMM 50.000 €
TOULOUSE INP 50.000 €
INSA TOULOUSE 50.000 €
SIGMA CLERMONT 50.000 €

Les dotations supplémentaires des IEP

IEPRallonge budgétaire 2017
IEP PARIS 258.070 €
IEP BORDEAUX 68.713 €
IEP LYON 68.670 €
IEP AIX-EN-PROVENCE 68.484 €
IEP TOULOUSE 65.840 €
IEP GRENOBLE 65.700 €
IEP LILLE 63.228 €
IEP RENNES 61.326 €

Les dotations supplémentaires des ENS

ENSRallonge budgétaire 2017
ENS LYON 321.522 €
ENS 247.085 €
ENS CACHAN 236.848 €
ENS RENNES 93.636 €

Les dotations supplémentaires des autres établissements

EtablissementsRallonge budgétaire 2017
CNAM 318.681 €
PARIS-DAUPHINE 198.914 €
EHESS PARIS 176.306 €
INALCO PARIS 136.307 €
EPHE 131.815 €
OBSERVATOIRE DE PARIS 115.777 €
ÉCOLE NATIONALE DES CHARTES 71.282 €
ENSATT 62.434 €
ENS LOUIS-LUMIÈRE 60.822 €
IAE 53.617 €

Baptiste Legout, Aurore Abdoul-Maninroudine  |  Publié le

1

1 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :