On en parleEspé : attention fragile !
Actu | Politique

L'EM Lyon, parmi les premières écoles de commerce auscultées par l'AERES

Jessica Gourdon  |  Publié le , mis à jour le

0 commentaire

Le campus de l'EM Lyon à Ecully

C'est une petite révolution dans le monde des écoles de commerce : toutes celles qui sont membres des PRES (pôles de recherche et d'enseignement supérieur) vont désormais être évaluées par l'AERES (agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur), dont les rapports sont publics. Après BEM (Bordeaux Ecole de Management), l'EM Lyon est la seconde école à passer sur le gril.

Le document de 30 pages, mis en ligne depuis quelques jours et daté de janvier 2011, fourmille de détails sur le fonctionnement de l'école, son budget, ses réussites et ses difficultés. Parmi les point forts retenus par l'AERES : une situation financière "saine et en croissance", une recherche "de qualité", et la vision stratégique des dirigeants. Les experts ont également apprécié le projet d'implantation ambitieux de l'école en Chine, salué le fort sentiment d'appartenance des équipes, et le rapprochement stratégique avec Centrale Lyon .

Consolider sa place dans le PRES

Parmi les points faibles, ils citent un manque de maîtrise des locaux, une gouvernance "calquée sur l’entreprise traditionnelle, peu ouverte aux étudiants et personnels", et un déficit de financement externe de la recherche. L'AERES dresse aussi un bilan en demi-teinte de la formation continue de l'EM, qui est depuis peu filialisée : si cette activité "valorise fortement les savoirs d’EM Lyon, elle n’est pas pour autant porteuse de revenus nets (9% de pertes en 2009)".

Toutefois, il ressort qu'une des principales préocupation de l'école concerne son implication dans le PRES (dont l'école est membre associé, et non fondateur). L'EM bataille pour obtenir l'autorisation de délivrer le diplôme de doctorat d'Etat, en intégrant l'école doctorale du PRES : un enjeu capital afin de développer sa crédibilité en termes de recherche. L'AERES émet d'ailleurs une recommandation en ce sens. L'EM aimerait aussi consolider sa position dans le PRES afin de mieux profiter des financements du grand emprunt et pousser plus loin son alliance avec Centrale. Mais le combat ne semble pas encore gagné.

Jessica Gourdon  |  Publié le , mis à jour le

0 commentaire

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :