Newsletter

Le classement QS des universités par disciplines 2014 : Paris 1 à l’honneur

Camille Stromboni
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Le classement international des universités par disciplines de QS (Quacquarelli Symonds) a été rendu public fin février 2014. Si les universités françaises tirent leur épingle du jeu en sciences humaines et sociales, elles sont moins présentes aux premières places en sciences dures. Paris 1 est ainsi la mieux recompensée des universités françaises.

Le “QS World University Rankings by Subject” est paru fin février 2014. Cette déclinaison par disciplines du classement international des universités de QS (Quacquarelli Symonds), lancée en 2011, repose sur la réputation des établissements - académique et auprès des professionnels -, ainsi que sur les citations de recherche.

Cinq grands domaines sont visés : “Arts and Humanities” ; “Engineering and Technology” ; “Life Sciences and Medicine” ; “Natural Sciences” ; “Social Sciences”.

Plusieurs universités françaises figurent parmi les 100 premiers établissements classés dans les différentes disciplines : Paris 1, Paris 3, Paris 4, Paris-Sud, l’UPMC, Strasbourg, ou encore Grenoble 1 – Joseph-Fourier, Paris-Descartes et Montpellier 2. Comme certaines grandes écoles publiques : AgroParisTech, l’ENS Paris, Sciences po, Polytechnique, Grenoble INP.

Les sciences humaines et sociales à l'honneur

L’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne sort du lot en figurant à plusieurs reprises dans les 50 premières places d’une discipline : en philosophie (22e), où elle est derrière – pour l’Europe – les universités d’Oxford (2e), de Cambridge (5e), la LSE (London School of Economics – 14e) et l’université d’Heidelberg (20e). Ainsi qu'en économie et économétrie (44e), ou encore en droit (27e), en histoire (13e) et en géographie (43e).

Sa consœur Paris 4 – Sorbonne s’illustre dans les mêmes disciplines (26e en philosophie, 36e en histoire), et prend la 16e place en langues vivantes. L'UPMC est elle au 36e rang en statistiques et recherche opérationnelle.

En sciences humaines et sociales, deux écoles obtiennent également de bons classements : l'ENS Paris (25e en philosophie) et Sciences po (13e en sciences politiques et études internationales, 36e en sociologie).

À noter : le classement en sciences humaines repose très fortement sur la réputation auprès des académiques, tandis que l’opinion des employeurs et la place de la recherche sont beaucoup plus importants concernant les sciences dures (voir la méthodologie).

Polytechnique et l'ENS Paris trustent les places en mathématiques

Côté sciences dures, l'université de Strasbourg se distingue à la 31e place en chimie, et Paris-Sud en physique et astronomie (44e, suivie par Polytechnique deux rangs plus bas).

Ce sont en revanche les écoles publiques qui tiennent la corde en mathématiques : Polytechnique à la 21e place et l'ENS Paris à la 45e. AgroParisTech est reconnue, quant à elle, à la 30e place en agriculture.


Camille Stromboni | Publié le

Vos commentaires (2)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires
hden.

Paris I, 27e en droit Paris II, "première université juridique de France", n'est même pas dans le classement

OSWALD Jocelyne.

Mais où sont donc les grandes écoles de LYON (ENS Lyon, IEP, Université de Lyon, etc..?

Les annuaires du sup

Newsletters gratuites

Soyez informés de l'actualité de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Abonnez-vous gratuitement

Je m'abonne