En ce momentSebastian Stride : "Les classements mondiaux ne sont fondamentaux que pour une minorité d'établissements"
On en parlePalmarès 2018 : les écoles d'ingénieurs en mouvement
Actu | Formations

Nouvel élan pour le cours Hattemer

Sophie de Tarlé  |  Publié le

3

Le cours privé qui sommeillait rue de Londres à Paris, prend un nouveau départ. Racheté il y a un an, la nouvelle direction a de nombreux projets de développement.

Quand on rentre au Cours Hattemer, c'est la surprise  : les murs des couloirs sont tapissés de photos d’anciens célèbres, qui ont tous laissé un petit mot sur les souvenirs émus qu’ils ont gardé de leur école. Même Jacques Chirac s’y est collé. Le cours privé Hattemer, qui scolarise des enfants de la maternelle au bac, compte, en effet, parmi ses anciens un nombre impressionnant de célébrités : Jean d’Ormesson, Christophe Dechavanne, Michel Polnareff, Brigitte Bardot et même Anne Sinclair et Véronique Sanson !

Mais, depuis quelques années, le cours vivait un peu sur sa gloire passée et souffrait d’un manque d’argent et d'une dégradation de ses locaux. Jean-Pierre Jousse qui dirigeait l’établissement depuis plus de 20 ans avec son épouse, l'a finalement cédé en janvier 2012. Pierre Lansonneur a ainsi pris la direction de l’école, avec ses associés Jean Schmitt et Philippe Sereys de Rothschild. Le cours scolarise 1.500 élèves de la maternelle au bac, dont la moitié par correspondance. Les classes comptent entre 15 et 25 élèves.

Vers la création d'une fondation

"Si la pédagogie reste très actuelle, le cours sommeillait et avait un urgent besoin d’innovation", affirme Pierre Lansonneur qui fourmille de projets. Confortant la tradition artistique de l’école, une section de bac ST2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) a été ouverte à la rentrée 2012. Seuls trois établissements publics la proposent dans la capitale.

Le Cours Hattemer va aussi clairement orienter son enseignement vers le bilinguisme. Un développement à l’étranger n’est d’ailleurs pas à exclure. Des stages de révision sont aussi proposés aux élèves durant les vacances scolaires, ainsi que des stages d’activités périscolaires pour les plus jeunes. Une maison d’édition sera aussi créée afin de commercialiser les livres de méthode (lecture, calcul..) qui pour l'instant ne sont vendus que dans l'enceinte de l'établissement.

Le cours par correspondance va également continuer à se développer avec la création d’une plateforme numérique permettant aux enfants de se connecter dans un espace de travail commun via Internet. "Enfin, nous sommes en train de créer une fondation, nous mobiliserons notre réseau d’anciens afin de développer des bourses, l’intégration d’élèves handicapés, la recherche pédagogique", ajoute le directeur. Le cours Hattemer veut s’ancrer dans le XXIème siècle en essayant de ne pas perdre ses fondamentaux. Jean d’Ormesson, un fidèle de l’association des anciens d’Hattemer, peut être rassuré.

Sophie de Tarlé  |  Publié le

3

3 commentaires
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :