En ce momentFundraising dans l'enseignement supérieur : chacun sa carte à jouer
On en parleUniversité Paris-Saclay : le sénateur Michel Berson tape du poing sur la table
Opinion | International, Gouvernance

Peter Todd : "Comment je compte hisser HEC Paris dans le top 10 mondial"

Publié le

0

Campus d'HEC
Peter Todd dévoile sur Linkedin Pulse une partie de sa stratégie. // © HEC

Sur LinkedIn Pulse France, Peter Todd, directeur général de HEC et l'un des 500 "influenceurs" du réseau social, présente ses ambitions pour hisser son établissement parmi les dix meilleures business schools mondiales, en axant sa stratégie autour de l'entreprenariat, de la transformation digitale et de la responsabilité sociale.

Peter Todd, HEC

"Après six mois à la tête d'HEC Paris, le temps est venu pour moi de livrer mon ambition pour l'avenir de l'école. Elle vise à hisser HEC Paris dans le top 10 mondial en renforçant nos atouts fondamentaux et en nous positionnant fortement sur trois territoires clés que sont : l'entrepreneuriat et l'innovation, la transformation digitale, et la responsabilité sociale.

Je suis arrivé en septembre 2015 à la tête d'une institution qui grâce à la qualité de ses professeurs et de ses étudiants, à la force d'innovation de ses programmes et de sa recherche, à la puissance de son réseau de diplômés, au dynamisme de ses partenariats académiques et à la solidité de ses liens avec le monde de l'entreprise, a su porter très haut les couleurs de l'enseignement supérieur français dans le monde, et devenir un champion européen dans l'enseignement du management.

Fort de cet héritage, je souhaite faire d'HEC Paris l'une des dix business schools les plus réputées au monde.

Donner à HEC les moyens de jouer pleinement son rôle

Travailler au succès de ce projet nécessite donc de continuer à affermir nos fondations et à pousser nos ambitions. Lorsque l'on soutient la recherche, lorsque l'on développe l'innovation pédagogique et que l'on renforce la qualité de services sur le campus, on reste fidèle à son histoire tout en continuant à ouvrir des voies nouvelles et à donner à HEC les moyens de jouer pleinement le rôle qui doit être le sien dans une société tournée vers le numérique et dans une économie aujourd'hui globalisée: former de futurs leaders créateurs et responsables.

Réussir ce pari, c'est donc gagner sur plusieurs terrains que nous investissons avec des forces et des ambitions nouvelles.

Former les entrepreneurs, nouveaux business leaders

L'entrepreneuriat pour commencer. HEC est certes une école qui forme des dirigeants de grandes entreprises — et elle est d'ailleurs reconnue pour cela –, mais elle est aussi l'alma mater d'une formidable génération d'entrepreneurs.

Après 30 ans d'initiatives en faveur de l'entrepreneuriat, nos efforts ont porté leurs fruits et près de 25% de nos diplômés se lancent dans la création d'entreprise (sur la promotion 2013 - Source : Baromètre sur l'entrepreneuriat à HEC réalisé en mars 2015).

Dans l'industrie, la nouvelle économie ou dans l'économie sociale et solidaire, les exemples de réussite et d'inspiration pour nos étudiants ne manquent pas, à l'image de Renaud Laplanche, diplômé du MBA, fondateur et CEO de Lending Club, leader mondial de prêts entre particuliers ; des fondateurs de l'entreprise bio-pharmaceutique Cellectis, acteur majeur dans le secteur des biotechs, passés par Challenge + notre programme de création d'entreprises innovantes qui vient de fêter ses 25 ans ; de Céline Lazorthes, fondatrice de Leetchi, entrepreneure star du web, diplômée de la grande école et qui a créé sa start-up au sein de l'Incubateur HEC ; de Swady Martin Lake, diplômée Trium Global Emba, fondatrice d'Ysawara, maison de thés africains qui s'est imposée dans le monde du luxe ; ou encore de Wayne Wang, diplômé EMBA, président et fondateur de CDP Group Ltd, nommé "Chinese Business Leader of the Year" en 2012.

Dans l'industrie, la nouvelle économie ou dans l'économie sociale et solidaire, les exemples de réussite et d'inspiration pour nos étudiants ne manquent pas

Nous allons prolonger cette dynamique entrepreneuriale et, pour être à la hauteur de cet enjeu désormais incontournable, nous allons capitaliser sur notre appartenance à l'Université Paris-Saclay, l'un des huit clusters les plus importants au monde en termes d'innovation technologique. Nous y apportons déjà notre expertise en management, et je suis certain que l'approfondissement des collaborations avec les élèves ingénieurs et les scientifiques du Plateau de Saclay sera très favorable à la création d'un environnement propice à nos talents et à la naissance de projets entrepreneuriaux high-tech.

Penser l'impact de la transformation digitale sur l'éducation

Nos étudiants ne sont pas les témoins, mais devront être les acteurs, engagés, responsables, de la révolution technologique en cours. L'innovation digitale est en train de bouleverser le monde, elle bouleverse aussi l'éducation en modifiant la manière dont les étudiants apprennent et dont les professeurs enseignent.

Tirons profit du formidable potentiel offert par ces nouvelles technologies pour accentuer notre propre transformation digitale ! J'y vois une excellente opportunité pour repenser notre pédagogie, pour faire évoluer l'enseignement des matières fondamentales du management, pour introduire davantage d'interaction dans notre pédagogie et faire grandir la notoriété de la marque HEC Paris.

Il nous faut poursuivre le travail déjà accompli en matière de conception de Mooc ou de programmes de formation continue en ligne, et travailler à l'élaboration d'une offre de cours en ligne au contenu académique différenciant, s'adressant dès à présent à un public international.

Le digital, une opportunité pour repenser notre pédagogie et faire évoluer l'enseignement des matières fondamentales du management

Main dans la main avec la pédagogie et l'enseignement, l'intelligence produite à HEC doit être un outil d'anticipation de la transformation digitale. Ce sujet suscite un intérêt grandissant de la part de grands partenaires historiques que sont AXA ou Orange. Notre collaboration avec les entreprises sur ces défis nouveaux est donc fondamentale, et nous venons par exemple d'entamer un partenariat avec Intel autour d'un projet de recherche sur les objets connectés, déjà l'une des grandes tendances technologiques des années récentes et à venir.

Devenir une voix qui compte au sein du débat public

Enfin, nous savons combien notre responsabilité de former des leaders engagés et citoyens doit s'appuyer sur le dynamisme de tous nos centres de recherche afin de faire d'HEC Paris une institution de savoir incontournable et une des voix qui compte dans le débat public et académique.

Sur des sujets aussi cruciaux que, par exemple, celui de la responsabilité sociale de l'entreprise, HEC doit être un pilier d'expertise. Interroger le rôle et le devoir des organisations du secteur privé vis-à-vis de la société civile représente ainsi un axe central de recherche notamment au travers des activités de notre centre interdisciplinaire Society and Organizations (SnO) dont l'une des ambitions est de mettre en avant une conception des organisations "multidimensionnelle" : non plus seulement fondée sur un système de valeurs purement économique mais tout autant social.

Nous avons su bâtir le socle solide sur lequel notre école s'appuie pour être aujourd'hui au meilleur rang européen. En soutenant l'entrepreneuriat et l'innovation, la transformation digitale, et la responsabilité sociale, je sais que nous nous inscrivons résolument dans la continuité de cette histoire pour la porter encore plus loin."

Peter Todd est LinkedIn Influencer

Cette tribune a été d'abord publiée sur la chaîne LinkedIn Pulse France

Publié le

0

0 commentaire
afficher plus de résultats
Laissez un commentaire :