Newsletter

Armel de la Bourdonnaye quitte la présidence de la Cdefi

Céline Authemayou
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Armel de la Bourdonnaye, directeur de l'école nationale des ponts et chaussées, président de la commission recherche de la Cdefi
Armel de la Bourdonnaye débute une mission d'administrateur provisoire à la tête de Centrale Nantes le 1er septembre 2017. // ©  ENPC
Élu en juin 2017 à la tête de l'association, Armel de la Bourdonnaye a décidé de quitter la présidence de la Cdefi. Il rejoint ce 1er septembre Nantes, en qualité d'administrateur provisoire de l'École centrale.

Il n'aura occupé le poste que quelques semaines. Armel de la Bourdonnaye, directeur de l'École des Ponts ParisTech depuis 2012, a donné, le 1er septembre 2017, sa démission de la présidence de la Cdefi (Conférence des directeurs d'écoles françaises d'ingénieurs). Élu à la tête de l'association le 16 juin 2017, il cède la place à Jacques Fayolle, vice-président et directeur de Télécom Saint-Étienne. Ce dernier prend la présidence par intérim, jusqu'à l'élection d'un nouveau bureau (président et trois vice-présidents), le 20 octobre 2017.

De l'École des ponts à Centrale Nantes

Cette démission fait suite à une semaine chargée pour Armel de la Bourdonnaye. Le 30 août 2017, l'École centrale de Nantes annonçait son arrivée à la tête de l'établissement, en qualité d'administrateur provisoire. Son mandat, qui court jusqu'au 31 décembre 2017, doit lui permettre d'organiser des élections pour doter l'école d'ingénieurs nantaise d'un nouveau directeur. 

Arnaud Poitou, à la tête de l'établissement depuis 2012, était pourtant soutenu par le conseil d'administration pour son second mandat le 1er septembre 2017. Mais, fait rare, le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation a décidé de ne pas suivre le vote du conseil d'administration.

Quel directeur aux Ponts ?

Le départ à Nantes d'Armel de la Bourdonnaye laisse présager sa non-reconduction à la tête de l'École des Ponts ParisTech. Il était pourtant candidat à sa succession. L'établissement aurait dû se doter d'un nouveau directeur le 1er août.

À l'heure actuelle, aucun nom n'a été confirmé par le ministère de la Transition écologique et solidaire, tutelle de l'école. Pour le moment, c'est Gilles Robin, directeur adjoint, qui assure l'intérim.

Aller plus loin
- Lire la biographie EducPros d'Armel de la Bourdonnaye
- Lire la biographie EducPros de Jacques Fayolle

Céline Authemayou | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires