Newsletter

L'université Paris 2-Assas lance une licence de droit en e-learning

Gabrielle Rocca
Publié le
Envoyer cet article à un ami
Université Panthéon-Assas ©C.Stromboni
Université Panthéon-Assas ©C.Stromboni

À la rentrée 2013, l’université Paris 2 lance "Agor@ssas", un campus numérique qui propose une licence sélective en droit, à distance.

D'abord prisé par une poignée d'établissements spécialisés (type CNED), puis progressivement adopté par les écoles de commerce, d'ingénieurs et les universités, le e-learning ne cesse de gagner du terrain.

Ainsi, l'université Panthéon-Assas ouvre à la rentrée 2013 une plate-forme numérique en première année de licence en droit, baptisée "Agor@ssas". Avec un leitmotiv : "Travailler où on veut quand on veut et à son rythme." Le contenu est exactement le même que pour les séances en présentiel, mais cette fois, les cours sont téléchargeables sous forme de vidéos.

C'est la première fois qu'Assas propose du e-learning pour une licence. Cette année de lancement est donc une année test. "Agor@ssas" ne concerne pour l'instant que la première année de licence de droit. Les deuxième et troisième années s'ouvriront progressivement en 2014-2015 puis 2015-2016.

Une interface entre étudiants, cours et "e-tuteurs"

L'étudiant inscrit ses données personnelles (identifiant et mot de passe) qui lui permettent d'accéder aux vidéos-cours en ligne. Sont également accessibles des quiz et des forums. Il peut également interagir à tout moment avec une dizaine de "e-tuteurs" spécialement recrutés en cas de question ou d'incompréhension. Les TD sont rebaptisés TPRP (travaux pratiques sur ressources pédagogiques) et se font en ligne. Toutefois, les deux examens terminaux sont prévus en présentiel.

La plate-forme est ouverte aux étudiants en formation continue (en activité ou demandeur d'emploi) ainsi qu'à ceux ne pouvant pas suivre des cours en présentiel pour des raisons géographiques ou de santé : personnes handicapées, détenus, ainsi que les étudiants étrangers à partir de la rentrée 2014. Aujourd'hui, cette formation n'est pas accessible aux étudiants bacheliers "classiques".

Un seul critère de sélection est retenu : il faut avoir le bac, peu importe la filière. Les candidatures se font sur dossier.

1.000 € par an pour les étudiants

Pour l'université, cette nouveauté a bien sûr un coût. Il faut recruter des "e-tuteurs", demander aux professeurs de l'université d'appliquer une méthode pédagogique différente de celles auxquelles ils sont habitués : les vidéos ne durent pas longtemps, il faut donc condenser le cours.

Pour l'étudiant, cette formation représente aussi un surcoût car la licence est payante : l'enseignement à distance revient à près de 880 € par an, qui s'ajoutent aux droits universitaires, qui s'élevaient à 186 € en 2012. Soit un montant total supérieur à 1.000 € l'année. Ce tarif est néanmoins réduit pour les boursiers et les demandeurs d'emploi.


Gabrielle Rocca | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires