CIUEN 2008 : les universités à l’heure du numérique

De notre envoyée spéciale au CUIEN, Fabienne Guimont
Publié le
Envoyer cet article à un ami

La deuxième édition du colloque international L'université à l'ère du numérique (CUIEN span style="TEXT-DECORATION: underline">) se tient du 10 au 12 décembre 2008 à Bordeaux. Quelque 900 personnes se sont inscrites à cette nouvelle édition, organisée par l’Université de Bordeaux et la SDTICE (sous-direction des technologies de l’information et de la communication appliquées à l’enseignement).

« Yes we can do our Cyber U ». La formule reprise et adaptée du slogan de campagne d’Obama a été lancée en ouverture du colloque par Albert Claude Benhamou, chargé de mission SDTICE, fondateur de l’UMVF et organisateur de la première édition du CUIEN à La Villette en 2006. Un petit effet remarqué dans le grand amphithéâtre du Palais des Congrès bordelais.

Conserver des UNT en accès libre

De création récente (2003), les UNT (université numérique thématique) - fondées sur les principes de mutualisation des connaissances et de complémentarité aux enseignements classiques - doivent rester selon lui en libre usage (sans mot de passe). « Une des clés du système est l’utilisation par tous du système ORI OAI », a-t-il souhaité en indiquant que le web 3.0 avec le wikinu était le nouvel horizon vers lequel les universités devaient se diriger désormais.

Défi majeur : L'université à l'ère du numérique

Pour sa part, le président du comité scientifique du colloque Gilbert Puech a pointé le défi de la gouvernance de l’UEN (université à l’ère du numérique). « Les modèles économiques qui soutiennent l’utilisation des logiciels libres, l’accès libre à la documentation sous-tendent des enjeux de société plus larges ». La nécessité de la formation des enseignants au numérique a aussi été rappelée comme l’un des enjeux à venir.

Un guide sur le numérique dans l'université

Bertrand Fortin, président du PRES de l’université européenne de Bretagne, a lui souligné que le verrou statutaire des enseignants-chercheurs vis-à-vis de leur engagement dans la pédagogie numérique avait sauté. Il a annoncé que la CPU sortirait un guide sur le numérique dans l’université, en janvier 2009. L’ancien président de Lyon 2, Gilbert Puech, a aussi rappelé qu’il faudra être « extrêmement volontariste » pour réaliser le vœu de Valérie Pécresse de voir « 100 % des documents numériques accessibles pour 100 % des étudiants ».

Pour sa part, Patrick Hetzel, initialement annoncé pour représenter le ministère de l’Enseignement supérieur, ne s’est finalement pas déplacé au colloque pour son ouverture.

A noter que l’ensemble des conférences est en ligne sur www.cerimes.fr .


De notre envoyée spéciale au CUIEN, Fabienne Guimont | Publié le