Dauphine s'associe au pôle Léonard de Vinci à la Défense

Céline Manceau
Publié le
Envoyer cet article à un ami

Réunis le 11 mars 2009 dans la salle du conseil du pôle Léonard-de-Vinci pour signer un accord de partenariat pédagogique et de recherche, les deux présidents n’en reviennent pas eux-mêmes. « C’est un diplôme improbable », s’amuse Laurent Batsch, président de Dauphine, commentant la création d’un master 2 en commun avec l’École de management Léonard-de-Vinci (EMLV).

Opérationnel à la rentrée 2009, ce nouveau cursus en tourisme et nouvelles technologies n’est pourtant pas un simple coup de marketing pour le président-fondateur de l’université du 92, Charles Pasqua. « Saclay a les sciences, mais rien n’est fait à l’ouest de l’Île-de-France », souligne le sénateur des Hauts-de-Seine, qui ambitionne de décliner l’Opération Campus dans son département.

Faire de la Défense un cluster en finance doté d’un pôle d’enseignement supérieur

« Tout est réuni à la Défense pour concurrencer les grandes places européennes et faire de ce site un cluster en finance doté d’un pôle d’enseignement supérieur de haut niveau », annonce le président de Dauphine. D’autres établissements sont appelés à rallier la nouvelle stratégie de positionnement de la « fac Pasqua », créée en 1995. « Nous avons reçu la présidente de l’université de Nanterre et ses vice-présidents », s’étonne presque l’ancien ministre de l’Intérieur qui ne boude cependant pas son plaisir.

Afin d’accueillir de nouveaux venus, « le pôle ne louera plus ses locaux », assure-t-il. Pour disposer des amphis, il faudra désormais créer des diplômes  communs, comme le fera, en 2009, le CERAM, déjà dans le lieu depuis quelques mois. L’ESC niçoise reste donc, pour l’instant, la seule provinciale à conserver sa place à la Défense.


Céline Manceau | Publié le

Vos commentaires (0)

Nouveau commentaire
Annuler
* Informations obligatoires